Leral.net - S'informer en temps réel

GRACE DU MEURTRIER DE LOTALY MOLLET: L’Asred affirme que le nom de Sewi Cabi Diatta ne figure sur aucune liste

Rédigé par leral.net le Mercredi 26 Mai 2021 à 18:58 | | 0 commentaire(s)|

GRACE DU MEURTRIER DE LOTALY MOLLET: L’Asred affirme que le nom de Sewi Cabi Diatta ne figure sur aucune liste
 
La mort de l'étudiante congolaise Lotaly Mollet, tuée aux Hlm Grand-Yoff, avait soulevé une vague d’indignation sur la toile. Et beaucoup avançaient même que le meurtrier a été gracié à la veille de la Korité. Faux, soutient l’Association pour le soutien et la réinsertion sociale des détenus (Asred). En effet, pour cette dernière, Sewi Cabi Diatta, auteur présumé du crime, ne figure pas sur la liste des graciés.
 
 
L’Association pour le soutien et la réinsertion sociale des détenus (Asred) a tenu à apporter des éléments d’éclaircissement par rapport à l’affaire Lotaly Mollet. En effet, selon les défenseurs des détenus, le nom du meurtrier ne figure pas sur la liste des graciés. «Le nom de Sewi Cabi Diatta, auteur présumé du crime commis sur l'étudiante congolaise Lotaly Mollet à Hlm Grand-Yoff, et qui aurait été gracié lors de la fête de Korité, ne figure pas sur le décret de grâce du 12 mai 2021», soutient-elle.
Revenant sur l’éligibilité du présumé meurtrier, l’Asred laisse entendre que Sewi Cabi Diatta pouvait bel et bien bénéficier de la grâce présidentielle. «Ce sont les petits délits qui sont la plupart du temps graciés. Dans le cas d’espèce, selon nos informations, l’auteur présumé du meurtre purgeait une peine de six mois pour Cbv Itt 10 jours, vol. Sur les six mois, il avait déjà purgé les cinq mois. Donc, il était bel et bien éligible à la grâce présidentielle du fait du délit et du délai d’épreuve».
Pour l’Asred, il n’existe pas une relation ou un lien direct entre l’insécurité urbaine et la grâce présidentielle, contrairement à ce qu’avancent certains. «L'Asred s’inscrit en faux sur la relation ou le lien entre l’insécurité urbaine et la grâce présidentielle. Beaucoup voient que la grâce a favorisé l’insécurité urbaine. Cette déduction n’est aucunement vérifiée ni pertinente. La grâce est un espoir pour le détenu condamné et sa famille. C’est un régulateur social et un régulateur de la prison. Beaucoup de détenus graciés profitent du pardon qui leur est accordé par le chef de l’Etat et essaient autant que faire se peut de vivre dignement en essayant de respecter les normes sociétales. A côté, il y a des récidivistes, comme partout ailleurs dans le monde, il n’y a pas de système pénal parfait. Il est toujours perfectible. Ces personnes méritent une surveillance régulière à leur sortie de prison car quoi qu’il en soit, ils sortiront tôt ou tard de prison», indique l’Asred.
L’Asred a profité de l’occasion pour demander un procès juste et équitable concernant l'affaire du journaliste Pape Ndiaye et qu'il soit libéré le plus rapidement possible. Car, d’après elle, le journaliste de Walf  a consacré toute sa vie à la défense des droits humains et des prisons et si l'Asred est arrivée à ce stade, c'est grâce à lui.
 
Khadidjatou DIAKHATE



Source : https://www.jotaay.net/GRACE-DU-MEURTRIER-DE-LOTAL...


Titre de votre page Titre de votre page