leral.net | S'informer en temps réel

Gambie: Coup dur pour Yahya Jammeh, le Général Saul Badjie et plusieurs proches le « lâchent »

@Atlanticactu.com – Proche parmi les proches de l’ex président gambien, le Général Saul Badjie, le patron de la Sécurité présidentielle au moment de la chute du régime, faisait partie du cercle des inconditionnels qui avaient accompagné Yahya Jammeh, dans son exil en 2017, après les pressions de la CEDEAO. Considéré comme l’homme de confiance de Jammeh, le Général Saul Badjie a décidé de rentrer en Gambie. A-t-il rompu le contrat d’allégeance qui le liait à son ex mentor ? Son départ de la Guinée Équatoriale est considéré comme un lâchage.


Rédigé par leral.net le Mercredi 29 Décembre 2021 à 11:11 | | 0 commentaire(s)|

C’est vendredi soir que le général Saul Badjie, l’ex commandant de la garde présidentielle sous le règne de Yahya Jammeh, est revenu en Gambie accompagné de 13 autres soldats, qui s’étaient exilés avec l’ancien président en Guinée équatoriale. Un retour qui coïncide avec la publication du rapport de la Trrc, qui recommande des poursuites contre Yahya Jammeh et le Général Badjie, en autres anciens dignitaires. La Commission de la vérité pour divers crimes, les implique dans des crimes allant des meurtres, des tortures aux violences sexuelles.

Le Général Saul Badjie n’est pas le seul officier à fouler le tarmac de l’aéroport international de Yundum, On peut citer également le lieutenant-colonel Wandifa Barrow, le lieutenant-Colonel Amadou Joof, le major Landing Tamba, le lieutenant Kaddy Colley ainsi que les membres de leurs familles sans compter les autres soldats. A noter que depuis le début de l’année 2020, le Général Saul Badjie avait émis le vœu de rentrer au bercail mais s’était opposé aux faucons de la State House.

S’agissant du retour des compagnons de Yaya Jammeh, le Capitaine Malick Sanyang, le porte-parole des forces armées gambiennes, « les hommes sont en ville auprès de leurs familles en attendant que les autorités gambiennes terminent les procédures administratives. Il n’y aura aucune chasse aux sorcières dans la mesure où leur retour était facilité par la voie diplomatique ».

Confirmant le porte-parole de l’armée, le bureau du Conseiller à la sécurité nationale a publié tard samedi, une déclaration confirmant le retour des anciens gardes du corps de Yahya Jammeh.

« Par l’intermédiaire du bureau du Conseiller à la Sécurité nationale, le public est informé du retour en Gambie du personnel de soutien qui s’était rendu en Guinée équatoriale, avec l’ancien président de la République de Gambie en 2016, à la suite de l’imbroglio des élections présidentielles. ».

Selon le Conseil National de Sécurité, les personnes dont les noms suivent ont décidé volontairement de regagner la Gambie :

1. Lieutenant général Sulayman Badjie
2. Lieutenant-colonel Wandifa Barrow
3. Lieutenant-colonel Amadou Joof
4. Atterrissage majeur Tamba
5. Lieutenant Kaddy Colley
6. Adjudant classe I Musa Badjie
7. Sergent Nyassi Lamin
8. Sergent Jarju Landing
9. Sergent Jammeh Lamin LB
10. Feu Kujabi
11. Mariatou Jammeh
12. Awa Jammeh
13. Aramata Camara
14. Deux enfants

« Cinq ans plus tard, ces personnes avaient volontairement fait connaître leur intention de retourner dans leur patrie et ont souhaité que des arrangements soient pris pour faciliter leur retour. Compte tenu de la longue durée d’absence de leurs familles et de leurs proches, le gouvernement gambien a écouté et entendu leur plaidoyer et a promis d’étudier les meilleures modalités d’application pour assurer une réinsertion ordonnée et adaptée dans leurs familles et si possible dans leurs emplois », précise le communiqué du Conseiller National à la Sécurité.

b[Et, le même communiqué de poursuivre, « Par la suite, après avoir vérifié leur intention de revenir volontairement, le Gouvernement a engagé le Gouvernement équato-guinéen par les voies diplomatiques appropriées, pour faciliter leur mouvement ».
]b
Mais, en prévision de leur retour, des dispositions ont été prises et c’est ainsi que « le Bureau du Conseiller à la sécurité nationale a chargé une équipe spécialisée de services de sécurité, de s’assurer d’un mode de réception approprié et de les traiter de façon ordonnée afin de leur permettre de retrouver leurs familles. Et qu’en même temps, que les processus administratifs nécessaires qui ont commencé, afin de satisfaire toutes les garanties de sécurité en vue de leur insertion en tant que concitoyens », a ajouté le communiqué.

Pour le moment, la seule contrainte qui s’impose au Général Saul Badjie et ses compagnons, c’est de continuer d’être respectueux des lois, comme cela a été démontré dans leurs intentions depuis plusieurs mois déjà…






Cheikh Saadbou DIARRA atlantisactu.com

( Les News )

Titre de votre page Titre de votre page