leral.net | S'informer en temps réel

Gel de ses activités au sein du Pds: «La manipulation, le parachutage, le copinage …sont en train de disloquer le parti»

La tension est palpable au Parti démocratique sénégalais (Pds) à Ziguinchor. En effet, à quelques mois des élections locales du 23 janvier 2022, le parti voit son coordonnateur départemental à Ziguinchor, Mamadou Lamine Sakho, suspendre ses activités.


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Octobre 2021 à 10:12 | | 0 commentaire(s)|

Gel de ses activités au sein du Pds: «La manipulation, le parachutage, le copinage …sont en train de disloquer le parti»
«J’ai décidé de geler mes activités politiques au sein du Parti démocratique sénégalais en ma qualité de coordonnateur départemental à compter de ce mercredi. Ceci, face à ce mépris, à ce manque de considération, de respect des principes élémentaires du centralisme démocratique», a déclaré Mamadou Lamine Sakho.

Un peu plus loin dans sa déclaration, M. Sakho n’a pas manqué de décrié l’attitude de la direction du parti, en révélant les raisons de cette séparation.

«Nous ne sommes associés à aucune prise de décision. Des soi-disant responsables sans aucune base ou étiquette locale à Ziguinchor, convoquent des réunions, détiennent des informations avec la bénédiction et la complicité de la direction du parti», a-t-il précisé.

Frustré, l’ancien sénateur libéral est revenu brièvement, sur les raisons de sa nomination en tant que coordonnateur départemental du Pds au niveau de Ziguinchor. «Au lendemain de la défaite du candidat Abdoulaye Wade à l’élection présidentielle de 2012, le paysage politique sénégalais a connu des soubresauts, principalement au Pds.

Poursuites judiciaires de responsables, transhumance, défections sont le lot quotidien dans notre parti. Face à cette débandade, le Secrétaire général national, Maître Abdoulaye Wade, m’a confié la coordination départementale du Pds au niveau de Ziguinchor. Depuis lors, avec un groupe de militants engagés, sans moyens, nous avons tenu le flambeau. Notre engagement pour le Pds était notre phare.
»

M. Sakho de poursuivre : «Ainsi nous avons pu participer dans l’honneur et la dignité aux élections du Hcct, sous notre bannière du Pds. Mais, force est de constater qu’après l’élection présidentielle de 2019, la manipulation, le parachutage, le copinage, la politique de sommet, sont en train de disloquer le Pds à Ziguinchor».






Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page