leral.net | S'informer en temps réel

Gestion du Port de Dakar : Le cabinet d’audit BSC rate son rapport

A vouloir coûte que coûte jeter l’opprobre sur la gestion du Directeur général du Port autonome de Dakar, Aboubacar Sédikh Bèye, le cabinet d’audit BSC est passé à côté de la plaque. Hélas, il n’a pas voulu prendre en compte la question d’urgence liée à la disponibilité de chaloupes qui tombaient souvent en panne.


Rédigé par leral.net le Mardi 15 Décembre 2020 à 12:34 | | 0 commentaire(s)|

Gestion du Port de Dakar : Le cabinet d’audit BSC rate son rapport
Il fait référence dans son travail commandité par l’ARMP au marché relatif à l’acquisition de 2 groupes électrogènes pour la chaloupe « BEER », d’un montant misérable de 33 millions 512.000 francs Cfa conclu par entente directe avec CUMMINS Afrique de l’Ouest. Le cabinet d’audit BSC parle d’une violation des dispositions du code des marchés publics. Hélas, il n’a pas voulu prendre en compte la question d’urgence liée à la disponibilité de chaloupes qui tombaient souvent en panne. Or, les longues procédures des marchés publics ne permettaient évidemment pas de faire face à cette urgence.

« Dans un climat tendu d’indisponibilité et de pannes répétées des chaloupes de la LMDG, un projet d’acquisition de moteurs et de groupes électrogènes avait été initié en urgence et le marché lancé. L’offre de CUMMINS Afrique de l’Ouest, représentant local d’alors de CUMMINS Inc., a été retenue comme étant la seule conforme et moins disante. Ne pouvant pas arrêter la continuité territoriale de Gorée, la Direction générale du Port autonome de Dakar a entrepris d’engager la bataille de la disponibilité immédiate et de demander au concessionnaire attributaire provisoire, de déclencher la livraison des fournitures essentielles à la sécurité de l’exploitation », souligne une source portuaire.

Cette dernière ajoute que « le résultat de cette procédure d’urgence est aujourd’hui, la disponibilité complète et une fiabilité de la chaloupe BEER face au rythme soutenu des rotations vers l’île de Gorée. La célérité, l’efficience et la réponse aux préoccupations des populations de l’île ont guidé tout le processus de fiabilisation de la motorisation de la chaloupe Beer, objet de ces appels d’offres ».

Alors, lorsque l’urgence est de mise surtout concernant une question aussi sensible que la liaison maritime Dakar-Gorée, qui reste le seul lien des Goréens avec le continent, il est clair que vouloir accabler la gestion d’Aboubacar Sédikh Bèye pour avoir réagi en fast-track face à un problème lancinant, cela procède assurément d’ une volonté de nuire et surtout, à saper le moral de l’homme qui abat un sérieux travail au Port de Dakar.




« Le Témoin »



Cliquez-ici pour regarder plus de videos