leral.net | S'informer en temps réel

Gestion sécurisée des prestations médicales pour les invalides: L’armée s’investit dans la technologie

La Grande muette a entamé, dans le prolongement de la politique de modernisation de l’Administration initiée par l’Etat, un processus d’intégration d’innovations sur notamment, le Système informatisé de gestion des ressources humaines (Sirgh), les cartes d’identité militaire numérisées, la gestion des archives, la messagerie, mais également la mise en œuvre d’autres technologies innovantes et sécurisées de son administration.


Rédigé par leral.net le Lundi 3 Mai 2021 à 22:06 | | 0 commentaire(s)|

La Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa), à travers un communiqué, précise que « cet investissement dans la technologie, outre qu’il correspond à l’option prise par les hautes autorités nationales, constitue une exigence pour toute institution désireuse de remplir sa mission dans les meilleures conditions d’efficacité et d’efficience.
La digitalisation, convient-il de le noter, s’est étendue aujourd’hui à tous les domaines d’activités publiques et privées
». D’ailleurs, selon la même source, c’est dans ce cadre que s’inscrit le nouveau système de gestion de la délivrance des médicaments aux personnels des forces militaires et paramilitaires, en activité ou à la retraite, bénéficiaires d’une pension d’invalidité.

« Basé sur un réseau interconnecté de médecins militaires, de pharmacies agréées et d’organes de contrôle, le Sysgempi permet, en toute transparence, à tout pensionné détenteur de la nouvelle carte numérisée, de percevoir ses médicaments sur toute l’étendue du territoire national », a expliqué la Dirpa. Elle indique que le fonctionnement de ce système est supervisé en temps réel, par les Directions des Services de la Santé et de l’Intendance, en charge respectivement des aspects techniques et du contrôle administratif et financier. Il prend en compte tous les pensionnés, y compris ceux à mobilité réduite, qui ont la possibilité de désigner un mandataire.

Baisse notoire de la facture mensuelle des ordonnances

Selon la même source, « la mise en œuvre du Sysgempi est irréversible et relève d’une décision mûrement réfléchie du commandement prise après de larges concertations et des actions de sensibilisation et de communication à tous les niveaux. Elle participe de sa ferme volonté de fournir aux pensionnés, des prestations de meilleure qualité et de mettre définitivement un terme aux nombreuses fraudes et irrégularités souvent constatées ».

D’ailleurs, à en croire la Dirpa, « le raffermissement du contrôle mené par les Directions des Services de la Santé et de l’Intendance, avait permis en 2020, une baisse notoire de la facture mensuelle des ordonnances des pensionnés de 900 millions FCfa à un maximum de 200 millions FCfa. Cela montre la pertinence et tout le bénéfice tiré de la digitalisation des procédures ».

Elle précise dans ledit communiqué que pour le Commandement, la prise en charge médicale de toutes les catégories de personnels, notamment les plus vulnérables, constitue un pilier essentiel de sa politique sociale.

« Les pensionnés sont invités à procéder aux formalités d’enrôlement auprès des bureaux qui sont ouverts au niveau de toutes les zones militaires », relève le document signé par le colonel Mactar Diop.




Soleil



Cliquez-ici pour regarder plus de videos