leral.net | S'informer en temps réel

Golf Sud : Aliou Sall sur la tête de liste de Bby, « j’ai fermé la page, j’ouvre celle de la victoire de Bby »

Aliou Sall ne parle plus de tête de liste de Benno Bokk Yaakaar à Guédiawaye. Il s’engage à s’impliquer dans la campagne électorale pour une victoire de la coalition présidentielle.


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Mai 2017 à 15:59 | | 0 commentaire(s)|

Apres quelques jours de polémique autour de sa candidature comme tête de liste de Guédiawaye, Aliou Sall reprend ses activités politiques. Le week-end, il a assisté à Golf Sud au meeting de Aida Diop, leader Yeesal taxawaay, qui a décidé de renforcer l’Alliance pour la République (Apr). Même si le frère du président de la République semble avoir tourné la page de ce qui lui a valu des critiques acerbes de certains de ses camarades de parti, il ne compte pas faciliter la tâche à l’opposition.

« Ceux qui croient que je vais abandonner la politique, peuvent déchanter; j’ai fermé la page pour ouvrir celle de la campagne électorale et de la victoire de Bby aux élections législatives », a-t-il dit devant ses militants. Le coordonnateur départemental de l’Apr invite ses camarade à descendre sur le terrain comme il le fait « tous les jours ». « Je vais me rendre dans les autres communes pour prêter main-forte à d’autres responsables du parti. Nous allons tout faire pour gagner ce département », assure-t-il.

Dopé par la présence de Yakham Mbaye qui l’avait défendu après que Moustapha Diakhaté l’a traité de « menteur », le maire de Guédiawaye a préféré s’en prendre aux opposants. « L’opposition perd son temps en croyant que Aliou Sall est démobilisé. Au contraire, aujourd’hui plus que jamais, je suis déterminé à les battre et à offrir la victoire au Président Macky Sall. Depuis 2012, on m’insulte, on me diabolise. Mais chaque fois que je lève mon plus petit doigt, comme la dernière fois, ils ont peur. Ces gens qui cherchent à me déstabiliser, doivent demander aux autres comment je les ai matés ici à Guédiawaye. Leur chef de file, Malick Gackou, a dû même se réfugier à Pikine. Et lorsqu’on m’a retiré de la liste, il est revenu encore », dit-il à l’endroit du leader du Grand parti.

Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos