leral.net | S'informer en temps réel

Guédiawaye Fc Pro Sarl n'exclut pas de saisir le TAS

C’est toute la task-force de Guèdiawaye Foot Pro SARL qui a fait face à la presse hier mercredi, pour dénoncer la décision de la Commission des Recours de la FSF qui a donné raison à Diamil Faye dans le conflit qui oppose les deux parties.


Rédigé par leral.net le Jeudi 15 Février 2018 à 10:12 | | 0 commentaire(s)|

L’association Guédiawaye Foot Pro Sarl entend, elle aussi donner suite juridique à la décision rendue par la Commission des Recours de la Fédération sénégalaise de football dans le différend l’opposant à Guédiawaye FC. Face à presse hier, Abdoulaye Sall et compagnie ne s’avèrent pas vaincus. Ils disent avoir relevé des anomalies dans la décision rendue par la Commission des Recours. « La première chose qui est une bizarrerie, c’est que la Commission de Recours ne peut connaitre que des cas survenant de la commission de discipline. Ils ne peuvent pas statuer en dehors des décisions de la Commission de Discipline. C’est la deuxième instance de la chambre de discipline », informent-ils dans le quotidien Record.

Abdoulaye Sall a rappelé : « en dehors des décisions de la Commission de discipline, la Commission des Recours n’a pas la compétence à statuer. La deuxième motivation est que la Chambre des Recours n’a pas respecté les droits de recours faute d’avoir statué sur la base d’une décision partielle. Autrement dit, il n’a statué que sur les dispositifs. Ils se basent sur le procès-verbal disant que la chambre n’a pas réagi. Nous avons attendu vingt jours avant de réagir ».

Par ailleurs, le quotidien Stades informe que la FSF veut invalider la réintégration du Guédiawaye C de Diamil Faye. Ainsi, après la décision qui donne la victoire à Diamil Faye, la balle est désormais dans le cas des fédéraux qui sont prêts à contre-attaquer. La tactique à adopter ? Invalider le verdict de la Commission des Recours rendue samedi. « Ils vont essayer de passer par le Comité exécutif. Ils ont déjà convoqué une réunion pour lundi matin. Avec l’article 171 des règlements généraux de la FSF, le Comité exécutif peut bel et bien casser la décision. Seulement, il va falloir prouver que cette décision va à l’encontre des intérêts supérieurs du football sénégalais. Ou aussi tenter de déclarer incompétente la Commission des Recours pour juger de cette affaire », informe-t-on.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos