leral.net | S'informer en temps réel

Guédiawaye, Malick Gakou vend son programme "Suxali Sénégal" et raille le PSE

Le Plan Sénégal émergent si cher au Président Macky Sall, conduit, en réalité à l'impasse et à un endettement excessif que ses concepteurs légueront aux générations futures. C'est l'avis de Malick Gakou, président du Grand parti qui a lancé ce week-end à Guédiawaye, le programme de mobilisation et d'animation de sa formation politique dans la banlieue. Il s'est également prononcé sur l'affaire Khalifa Sall qu'il assimile à une tentative de musèlement d'un adversaire politique.


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Mars 2017 à 13:44 | | 0 commentaire(s)|

Guédiawaye renoue avec la mobilisation politique. Après le maire Aliou Sall, c'est son adversaire le plus sérieux qui s'est payé ce week-end, une démonstration de force au cours d'une longue procession. Après onze mois passés à sillonner le Sénégal, Malick Gakou s'est enfin "posé" à Guédiawaye à la demande de ses militants.

Accueilli par une marée humaine, Malick Gakou s''est violemment attaqué au PSE (Plan Sénégal émergent) qu'il considère comme "une escroquerie économique dont les conséquences pour l'économie nationale seront désastreuses".

Convaincu que le PSE fera endosser au peuple sénégalais "un endettement excessif qui sera handicapant pour la jeunesse". Selon le président du Grand Parti, l'accroissement des difficultés économiques auxquelles sont confrontés les ménages sénégalais est le preuve qu'il ne sert à rien  de "chanter sur tous les toits, un taux de croissance de 6% qui n'a encore produit aucun effet sur le vécu quotidien des populations".

Malick Gakou s'est engouffré dans la brèche pour parler sommairement de son programme dénommé "Programme Suxali Sénégal" qui installerait durablement le Sénégal sur la voie du développement économique et social. Une voie où la croissance serait à la hauteur des ambitions du bien-être social des Sénégalais.

Conscient d'avoir raté le coche lors des dernières élections locales, Malick Gakou a fait son mea culpa devant ses militants. " Je sais que beaucoup de mes militants m'en veulent parce que je m'étais désisté lors des dernières élections locales, laissant la voie libre à Aliou Sall. Cette fois-ci, je leur demande de se tenir prêts pour les Législatives afin que ceux qui ne sont pas de Guédiawaye, nous laissent ce département qui est notre propriété", a déclaré Gakou qui est d'avis que "Guédiawaye n'a pas encore les députés qui le représentent valablement à l'Assemblée Nationale".

Par ailleurs, son soutien au maire de Dakar est resté intact. Selon le président du Grand Parti, les auditions de Khalifa Sall par la Division des investigations criminelle relèvent d'une "tentative de musèlement d'un adversaire politique".

Anticipant la probable comparution de Khalifa Sall à la suite de la déclaration du Procureur de saisir le juge d'instruction pour escroquerie et détournement portant sur des deniers publics, Malick Gakou estime que " la place de Khalifa Sall n'est pas au tribunal mais bien aux côtés des populations de Dakar pour réaliser l'ambitieux programme pour lequel, il a été élu", soutient-il.
source: l'observateur



Cliquez-ici pour regarder plus de videos