leral.net | S'informer en temps réel

Guédiawaye : dissensions au sein de la Cojer, les accusations volent bas

Des jeunes de la Cojer de Guédiawaye, regroupés derrière leur leader Lat Diop, sont entrés en contestation contre le coordonnateur départemental de leur structure, Mamadou Yaya Ba. De son côté, ce dernier assure ne pas être ébranlé par les attaques de ses adversaires.


Rédigé par leral.net le Samedi 30 Septembre 2017 à 13:35 | | 0 commentaire(s)|

Guédiawaye : dissensions au sein de la Cojer, les accusations volent bas

Une nette division entre les jeunes de la Cojer vient de voir le jour. Des jeunes membres de cette structure, partisans de Lat Diop, ont annoncé avoir mis sur pied une structure dénommée également Cojer. Abdoulaye Sow, coordonnateur de la Cojer, section de Ndiarème Limamoulaye, qui, au nom de ses camarades, s’est adressé à la presse de la banlieue, a déclaré : " Nous avons constaté un manque de considération à l’endroit des jeunes partisans de Lat Diop. En effet, depuis très longtemps, nous avons voulu exprimer la grande frustration qui nous anime tous, mais nous avons préféré taire notre désarroi dans le souci de ne pas perturber la campagne en vue des Législatives, et travailler dans le calme pour gagner les élections et offrir le Président Macky Sall, une majorité parlementaires lui permettant de gouverner convenablement ".

Il a par ailleurs ajouté que « dans le département de Guédiawaye, le mot d’ordre est connu de tous. C’est devenu un secret de Polichinelle. Il se résume à écarter totalement tous les militants cherchant à collaborer avec Lat Diop. Cela est synonyme de suicide politique, puisque la sanction tombe automatiquement et aboutit à l’exclusion totale de la gestion des affaires du parti. Et cette forme d’injustice, nous la combattrons avec la dernière énergie dans ce département ».

Ainsi, les jeunes ont décidé de tracer leur propre voie, « tout en restant dans le Cojer. Et nous allons démontrer notre force en 2019 ». De manière concrète, ils ne reconnaissent plus le coordonnateur départemental, Mamadou Yaya Ba. Ce dernier, de son côté, n’a pas perdu son sang-froid face à cette fronde, et a déclaré calmement, une fois mis au courant de cette rébellion : "c’est peine perdue. Ils n’ont qu’à regagner les rangs. Ce n’est pas dans la division qu’on va gagner les élections. Lat Diop n’a qu’à prendre ses responsabilités et se décider, au lieu de chercher à instrumentaliser les jeunes pour mener un combat d’arrière-garde. Nous sommes soudés et nous n’avons pas de temps à perdre" . 


Le Quotidien








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image