leral.net | S'informer en temps réel

Hedi Hamel évoque les mutations de la presse sportive


Rédigé par leral.net le Vendredi 23 Novembre 2018 à 10:00 | | 0 commentaire(s)|

Les nouveaux défis journalistiques dans le milieu du sport ont été au cœur des propos de l’expérimenté journaliste Hadi Hamel, devenu conseiller du président de la Confédération Africaine de Football (Caf).

C’est en marge d’une séance d’échanges avec les étudiants du Cesti. Hamel estime que les conditions de travail chez les journalistes ont beaucoup évolué « dans un monde interconnecté ». Selon lui, le journalisme de sport a également évolué et le journaliste sportif doit connaitre le paysage dans lequel il évolue.

Pour M. Hamel, le journaliste doit également connaître l’histoire du paysage sportif africain, composé à l’heure actuelle de 12 confédérations en Afrique, dont celles qui gèrent le football et l’athlétisme sont les plus grandes, renseigne-t-il.

Il faut connaître les réglementations conseille également Hedi Hamel. Pour cela, il indique qu’il faut se spécialiser en un domaine. « On ne peut pas être un sportif généraliste ». Il suggère ainsi qu’il faut maîtriser la réglementation d’un sport pour ne pas toujours avoir à se souffrir pour se documenter avant de couvrir un événement sportif.

Hedi Hamel a également profité de sa rencontre avec les étudiants du Cesti, pour rappeler que le Comité international Olympique (CIO) est le premier élément du paysage du sport dans le monde, avec 145 fédérations internationales membres. A l’en croire, la Fifa et l’Iaaf sont les seules fédérations qui peuvent échapper à la CIO, car disposant d’un budget plus élevé. Aux dires de Hamel, la Fifa enregistre 460 millions de fiches de paie et contrôle 27 millions de matches de football par an.





E media



Cliquez-ici pour regarder plus de videos