leral.net | S'informer en temps réel

Hôpital de Linguère: Les Internes des hôpitaux soutiennent la grève du Sames

L’Association des Internes et Anciens Internes des Hôpitaux du Sénégal (AIAIHS) est en phase avec le Syndicat autonome des médecins du Sénégal (Sames). Qui a décrété 48 heures de grève, à partir de ce lundi 10 mai 2021, sur toute l'étendue du territoire, pour soutenir leurs camarades de l'hôpital Magatte Lô de Linguère (nord-est), qui sont sous le coup d’une information judiciaire, suite l’incendie du service de néonatalogie qui a occasionné la mort de 4 bébés.


Rédigé par leral.net le Lundi 10 Mai 2021 à 15:25 | | 0 commentaire(s)|

Hôpital de Linguère: Les Internes des hôpitaux soutiennent la grève du Sames
L'AIAIHS informe suivre "avec intérêt" la situation sur l’incendie de l’hôpital Magatte Lô de Linguère. Ayant fait constat de la précipitation dans la procédure pour dévoiler la vérité par l’enclenchement d’une action publique du parquet, avec l’ouverture d’une information judiciaire visant des soignants, l'AIAIHS considère cela comme une " intimidation", pour toute la famille médicale. Chose qui est « inacceptable de surcroît en l’absence d’enquête approfondie et impartiale », note le document.

Par ailleurs, l'association dénonce la précarité dans lesquels travaillent les personnels médicaux au Sénégal. "Des soignants exemplaires souvent abandonnés par un système de santé démissionnaire et statique face à un plateau technique précaire et parfois inexistant", peste-t-elle.

Dans la note, l'association déplore « les conditions de travail dans nos hôpitaux sont déplorables, conséquence d’un faible financement de la Santé laissant les soignants à une lutte quotidienne pour le bien-être physique et moral de nos patients ».

Non sans invoquer l'article 4 du code de déontologie médicale qui stipule qu'« en aucun cas, le médecin ne doit exercer sa profession dans des conditions qui puissent compromettre la qualité des soins et des actes médicaux…». Par ailleurs, l’application rigoureuse de cette disposition « exposerait à la fermeture de plusieurs établissements de santé », souligne-t-elle.

L’Association témoigne son engagement et sa solidarité auprès du SAMES (Syndicat autonome des médecins du Sénégal). Pour la défense de la dignité de leur profession et l’amélioration des conditions de travail, elle appelle "à plus de sérénité et responsabilité de la part des autorités afin d’éviter une escalade regrettable".

Une information judiciaire pour imprudence et négligence présumées à été ouverte à l’encontre de trois personnes, dont l'ancien directeur de l’hôpital Magatte Lô, Abdou Sarr, Khady Seck et Dr. Fatou Sy, par le Tribunal de Grande instance (TGI) de Louga (nord).



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page