leral.net | S'informer en temps réel

Hôtel Milano des Parcelles Assainies: Révélations sur le démantèlement d’une vaste « mafia du sexe »

La Section de Recherches de la gendarmerie a démantelé un réseau d’une vaste « mafia du sexe » à l'hôtel Milano, situé à l'Unité 26 des Parcelles Assainies à Dakar. Six Individus dont le propriétaire du réceptif, Birane Niang, ont été arrêtés lors de l’opération. Ils seront jugés le 14 octobre prochain lors de l’audience du tribunal des flagrants délits.


Rédigé par leral.net le Vendredi 11 Octobre 2019 à 13:04 | | 0 commentaire(s)|

Hôtel Milano des Parcelles Assainies: Révélations sur le démantèlement d’une vaste « mafia du sexe »
Les faits se sont passés le 06 octobre dernier. Ce jour-là, raconte « L’Observateur », il était minuit lorsque les éléments de la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane débarquent à l’hôtel Milano sis à l’unité 26 des Parcelles Assainies, en face du prolongement de la Vdn.

Après avoir décliné l’objet de leur visite, ils procèdent à la fouille du bâtiment, 3 étages avec17 chambres. Certains occupants ont été surpris en pleins ébats sexuels. Interrogées, les filles ont assumé leur statut de prostituées. Certains de leurs partenaires ont également avoué être des habitués des lieux.

Le propriétaire des lieux, Birane Niang a été retrouvé dans son bureau en train de se faire masser par une fille. La perquisition du lieu a conduit à la découverte d’une arme à feu et une somme de 2 millions de FCfa.

Interrogé, il a nié être un proxénète arguant que les filles sont toutes des prostitués détentrices d’un carnet sanitaire. Sur la provenance de l’argent, il déclare que c’est le fruit des revenus tirés de son agence immobilière. « L’argent que je reçois des filles me sert à payer mes employés, l’eau, l’électricité et les dépenses personnelles » se défend-il. Quant à l’arme à feu, c’est parce que je déplace souvent avec d’importantes sommes d’argent que j’utilise. Je suis d’ailleurs détenteur d’une autorisation de port d’arme. Hormis l’hôtel, je possède deux maisons aux Parcelles Assainies aux unités 11 et 14, trois véhicules et un compte bancaire à la Cbao ».

D’après le journal, les enquêteurs ont retrouvé dans ce compte, une somme de 82 millions de F Cfa. Ainsi, il sera retenu contre lui en plus du proxénétisme, le délit de blanchiment de capitaux. Ses acolytes et employés ( Seydina Abacar Sow, Naha Niang, Ibrahima Diémé) sont poursuivis pour complicité de ces faits.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos