leral.net | S'informer en temps réel

IGE: Birahim Seck s’oppose à toute transmission sélective des rapports à la Justice


Rédigé par leral.net le Samedi 18 Février 2017 à 23:08 | | 0 commentaire(s)|

IGE : Birahim Seck s’oppose à toute transmission sélective des rapports à la Justice
IGE : Birahim Seck s’oppose à toute transmission sélective des rapports à la Justice
Le chef de l’Etat a transmis le rapport de l’Ige (Inspection générale d'Etat), au Parquet, pour faire la lumière sur les crédits de la Caisse d’avance de la Mairie de Dakar. Ce qui a valu à certains collaborateurs du maire de Dakar, de déférer à la convocation de la Division des investigations criminelles. Khalifa Sall a annoncé que lui-même va faire face aux enquêteurs prochainement. Mais, Birahim Seck, membre du Forum civil, ne veut pas que la saisine de la justice soit faite de manière sélective.

Transmission du rapport sur l’octroi des blocs à Petrotim Ltd

«La bonne gouvernance est régie par des principes parmi lesquels la transparence et l’obligation de rendre compte (accountability). Que leur mise en œuvre ne soit pas dirigée ni ciblée. Nous y sommes, nous sollicitons le Président de la République de transmettre à la justice, le rapport de l’Ige sur les conditions d’octroi des blocs de Saint-Louis et de Cayar attribués à la société Petrotim-Ltd (représentée au Sénégal par Petrotim-Sénégal, administrée par ‘‘le démissionnaire’’ Monsieur Aliou SALL suite à l’approbation des contrats), à défaut de le déclassifier comme nous l’avions déjà demandé», a demandé le membre du forum civil.

M. Seck indique que ces deux blocs sont évalués à des centaines de milliards et «la transmission de ce rapport à la justice fera la lumière sur le rôle joué par chaque acteur dans cette affaire, dont le Président de la République». Birahim Seck souligne que le Président de la République, seul, a la prérogative de transmettre les rapports d’inspection, d’enquête, d’investigation ou d’audit de l’Ige au parquet.

Mais, si ce pouvoir, que lui seul détient, «est utilisé à mauvais escient, cela peut engendrer des conséquences désastreuses pour la bonne gouvernance qu’on dit promouvoir et elles peuvent conforter dans leur sentiment ceux qui pensent que l’injustice est érigée en règle».

Quid du rapport sur le Fesman ?

Sur le rapport Ige de 2013, le membre du Forum civil renseigne que les corps de contrôle ont révélé qu’au départ, la participation sénégalaise au Fesman était prévue pour 5 milliards de Cfa.

Mais au finish, l’Ige nous renseigne que le Fesman a coûté au peuple sénégalais plus de 80 milliards. «Plus grave, l’Institution supérieure de contrôle nous montre aussi que le financement de la troisième édition du Fesman provient essentiellement des ponctions de crédits destinés au financement de programmes et projets sociaux, et par le moyen de décrets d’avance. Pourquoi ces faits ne sont pas connus du Parquet ?

Essaie-t-on de protéger des transhumants ?»,
demande Birahim Seck. Il revient également pour réclamer la lumière sur les 15 milliards «empruntés et payés par l’Etat, qui ont été logés dans le compte bancaire de la société de ce particulier dont le Président de la République, Macky Sall connaît le nom, alors que ladite société n’avait aucun lien contractuel avec le Fesman».

Seneweb



Cliquez-ici pour regarder plus de videos