leral.net | S'informer en temps réel

INVESTITURES MOUVEMENTEES A YAW – Ousmane Sonko s’en prend aux militants de Pastef

Les investitures de Yewwi askan wi aux Locales de 2022, risquent de laisser des traces dans les rangs de Pastef. Et c’est Ousmane Sonko, lui-même, qui le dit, critiquant vertement le comportement de ses militants.


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Décembre 2021 à 10:30 | | 0 commentaire(s)|

Les Locales de 2022 sont d’une importance capitale aussi bien pour le pouvoir que pour l’opposition. Mais pour Pastef-Les patriotes, il s’agit d’un test majeur. Et les investitures de Yewwi askan wi dont Pastef est membre, permettent déjà de tirer les premières leçons. Telle est du moins la conviction d’Ousmane Sonko. Le leader des “Patriotes” l’a dit en vidéo-conférence lors d’un meeting organisé par ses militants qui résident en Italie.

Il y a sans doute beaucoup de leçons à tirer des investitures pour les Locales de 2022. Mais personnellement, la leçon que j’en tire, c’est que la majorité d’entre nous n’est pas différente de ceux que nous critiquons aujourd’hui et que nous voulons faire partir. Parfois, je me demande même si nous ne sommes pas pires qu’eux“, a laissé entendre Ousmane Sonko.

Qui poursuit : “Ce qui s’est passé lors des investitures est inqualifiable. Il n’y a qu’au Pastef qu’on a vu des gens se comporter d’une manière inacceptable parce qu’ils n’ont pas été choisis. Ce n’est qu’au Pastef que je vois des gens étaler leur colère dans la presse, sur Facebook, simplement parce qu’ils n’ont pas été investis.” Et celui-ci de détailler : “Pire, au sein de Yewwi askan wi, 95% des actes d’anti-valeurs sont l’œuvre de militants de Pastef. Ceux qui ont fui avec les listes, viennent de Pastef. Ceux qui ont fait des listes parallèles, viennent de Pastef. Ceux ont trahi la confiance de leurs camarades en changeant les listes, viennent aussi de Pastef. Celui qui est capable de faire ça, fera pire si on lui confie les caisses de l’Etat.

Pourtant, rappelle le président de Pastef, “nous avions tous dit que seul le projet nous intéressait et que les personnes n’avaient aucune importance. Le projet n’a pas changé, il est plus fort aujourd’hui encore“. “Ce qui s’est passé lors des investitures, montre qu’il nous reste un long chemin à faire et qu’on est encore loin de comprendre le projet que nous portons pour notre pays“, déplore-t-il.

De l’avis d’Ousmane Sonko, les boycotts, les listes parallèles ne font qu’affaiblir son parti et la coalition Yewwi askan wi. “Celui qui fait ça, doit comprendre qu’il combat le projet. On ne peut pas affaiblir Ousmane Sonko aux Locales et dire que c’est mon candidat à la présidentielle. L’élection présidentielle se prépare dès les Locales“, insiste-t-il. Avant d’ajouter : “La leçon qu’on en tire, c’est qu’il nous reste du chemin à parcourir. Nous avons la quantité mais la qualité laisse à désirer. Le parti doit davantage former ses militants, mais c’est d’abord une question de comportements individuels.





NETTALI.COM –

( Les News )

Titre de votre page Titre de votre page