leral.net | S'informer en temps réel

Ibrahima Dème : « La Cour de justice de la Cedeao n’est pas une Cour suprême sous-régionale ayant le pouvoir d’annuler des décisions rendues par les juridictions sénégalaises »


Rédigé par leral.net le Lundi 9 Juillet 2018 à 11:03 | | 0 commentaire(s)|

Tout en reconnaissant le refus de la présomption d’innocence à Khalifa Sall et sa détention arbitraire, le juge, Ibrahima Dème a avancé toutefois que les avocats de l’État du Sénégal n’avaient pas tort, en soutenant que la Cour de justice de la Cedeao n’était nullement pas une Cour suprême sous-régionale ayant la prérogative d’annuler des décisions rendues par les juridictions sénégalaises.
 
«Les avocats de l’État du Sénégal n’ont pas tort lorsqu’ils soutiennent que la Cour de justice de la Cedeao n’est pas une Cour suprême sous-régionale ayant le pouvoir d’annuler des décisions rendues par les juridictions sénégalaises. Aucune juridiction internationale de protection des droits de l’homme n’a cette compétence. L’arrêt rendu ne peut donc valoir de titre exécutoire sur le plan interne », a analysé le juge Dème dans une interview accordée à Seneweb (en marge de sa tournée européenne sous la bannière de son mouvement politique «Ensemble») parcourue par Leral.net.
 
Le juge qui avait défrayé la chronique en démissionnant de la Magistrature, reste aussi péremptoire sur le fait que « la Cour de la Cedeao a constaté des atteintes graves aux droits fondamentaux d’une personne qui continue d’être détenu, la conséquence logique, c’est de faire cesser immédiatement cette situation manifestement illicite, en ordonnant la libération de Khalifa Sall».





 
Leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos