leral.net | S'informer en temps réel

Idrissa Seck: « devant mon Oncle Serigne Mbaye Sy Mansour et la Oummah islamique, je m’incline à nouveau et sollicite leur pardon»

Idrissa Seck a encore demandé pardon par rapport à ses propos qui ont soulevé l’ire de certains contre sa personne. A l’endroit de son oncle Serigne Mbaye SY Mansour, de Sidy Lamine Niasse et de toute la Oummah Islamique, le leader de Rewmi a, à nouveau, demandé pardon. Ainsi, il écrit:


Rédigé par leral.net le Vendredi 1 Juin 2018 à 22:23 | | 0 commentaire(s)|

Idrissa Seck: « devant mon Oncle Serigne Mbaye Sy Mansour et la Oummah islamique, je m’incline à nouveau et sollicite leur pardon»
« Réponds au mal par le bien de sorte que l’autre qui nourrissait de l’inimitié à ton endroit, devienne tel un ami chaleureux» «Si tu fais le bien, tu le fais sur toi-même, si tu fais le mal, pareil.» «Pardonne nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés ».

Voyez vous une seule différence entre ces paroles issues de nos quatre livres: Thora, Evangile, Psaumes, Coran? Eh Oui! D’après le Coran, Sourate Ali Imrân, le Musulman a reçu ces quatre livres. Lisons-les tous, et comme disait Serigne Cheikh, évitons d’être trop juif, trop chrétien, trop musulman, soyons des partisans de Dieu!!!

Ramadan signifie processus de purification de l’or. Cela passe par les épreuves du feu, de l’enclume et du marteau… Sabran Jamiilan. Belle Endurance en est la clé.

Notre cher Sénégal est un pays pluriel mais indivisible. Ethnies, confessions, confréries, opinions politiques et presse plurielles. L’important pour tout leader est d’en maintenir la cohésion et l’unité. C’est ce que je retiens du message du Khalife général des mourides, pôle spirituel Unificateur.

Devant mes frères en religion et en humanité Sidy Lamine Niasse et Bamba Ndiaye, devant mon Oncle Serigne Mbaye Sy Mansour, comme devant le peuple sénégalais tout entier et la Oumma islamique, je m’incline à nouveau et sollicite leur pardon. Non point d’avoir dit ou fait quelque chose contre l’Islam mais d’avoir imprudemment laissé sortir un débat que je mène depuis deux ans avec des exégètes des trois religions révélées sur ce que» l’Ethique, le Mystique et le Politique ont en commun ». Mon pardon leur est assuré.




Idrissa SECK
Ancien Premier Ministre du Sénégal
Président de Rewmi

01/06/2018″



Cliquez-ici pour regarder plus de videos