leral.net | S'informer en temps réel

Impact de la Covid-19 sur les liens Sénégal et les 2 Guinée : une chute de plus de 50% du chiffre d'affaire, selon une étude

La pandémie de Covid-19 a eu un impact négatif sur de nombreux secteurs d'activités, selon une étude réalisée par Cospe, dans le cadre du projet Migra (Migration, emploi, jeunes, résilience, auto-entrepreneuriat), et financée par l'Agence italienne pour la coopération au développement.


Rédigé par leral.net le Dimanche 7 Février 2021 à 08:29 | | 0 commentaire(s)|

Impact de la Covid-19 sur les liens Sénégal et les 2 Guinée : une chute de plus de 50% du chiffre d'affaire, selon une étude
D’après les résultats de l’étude, l'impact de la Covid a entraîné une baisse d'activité importante dans les secteurs analysés. Il s'agit de l'aviculture, de l'agriculture, de l'élevage porcin, de l'apiculture, de la restauration, de l'hôtellerie, de l'artisanat, des services, de la pêche et du transport, nous dit « Tribune ».

L'impact a touché les entreprises plus petites et moins structurées et le secteur informel. L'étude a été réalisée par Cospe, entre septembre et octobre 2020. Elle a porté sur un échantillon d'environ soixante petites et moyennes entreprises et une trentaine d'institutions publiques et d'organisations privées ou associatives basées dans les zones transfrontalières de Ziguinchor et Cacheu, entre le Sénégal et la Guinée Bissau, et de Kédougou et Labé, entre le Sénégal et la République de Guinée.

Ces localités sont considérées comme le cadre naturel des changes et du commerce où il existe des flux migratoires intenses de départ, de transit et d'arrivée, des localités où le taux de chômage est aussi élevé.

D'après les enquêtes, la plupart des entreprises interrogées remarque une baisse du chiffre d'affaires de 20 à 50% par rapport à l'année précédente. Certaines entreprises ont même signalé une baisse supérieure à 90%.

«Des mesures prises pour faire face à la pandémie ont entraîné partout des difficultés», lit-on dans le texte parvenu à « Tribune ». Cependant, pour survivre à la crise et assurer un minimum de subsistance, des stratégies alternatives ont été mises en place. Il s'agit de la diversification de la production et des clients, la réduction de leurs activités commerciales, la concentration sur les marchés nationaux et locaux, entre autres.
Tribune



Cliquez-ici pour regarder plus de videos