leral.net | S'informer en temps réel

Implosion et difficultés à BBY: Adji Mbergane Kanouté, pour des choix consensuels

La vice-présidente du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar, Adji Mbergane Kanouté est revenue sur les élections locales, la question des inondations qui hante la banlieue et la cherté des denrées de première nécessité. La coalition Benno Bokk Yakaar est minée par des remous. Dans plusieurs zones, il existe des tensions entre responsables.


Rédigé par leral.net le Mardi 31 Août 2021 à 10:12 | | 0 commentaire(s)|

Implosion et difficultés à BBY: Adji Mbergane Kanouté, pour des choix consensuels
« C’est normal, c’est le choc des ambitions. C’est une coalition. Depuis 2012, nous avons vécu l’expérience en préconisant l’implosion de ladite coalition, même si les contextes ne sont pas les mêmes. Il faudrait que le choix des têtes de listes se base sur des critères objectifs et rigoureux. Si les choix ne sont pas consensuels, nous irons vers des difficultés.

Nous faisons confiance à Macky pour qu’il investisse les personnes qu’il faut. Sans de bonnes investitures, véritablement, nous allons droit vers le mur. C’est une histoire de localité et on se connaît
», déclare-t-elle.

Invitée de l’émission « Grand oral » sur Rewmi Fm, elle a saisi l’occasion pour revenir sur la caution fixée pour ces joutes qui aiguisent les appétits.

Interpellée sur le montant jugé « excessif », elle dit : « Quelqu’un qui aspire à diriger une commune, doit avoir la capacité de mobiliser la somme. Si on pense que nous sommes dans le coeur des populations d’une localité, il sera aussi possible aux candidats de mobiliser cette somme-là. 15 millions est la solution médiane. Donc de nos jours, il nous est impossible d’aller à des élections sans filtre ».

A l’en croire, vu la pléthore de partis politiques au Sénégal, Il faut trouver des solutions pour éviter d’aller à ces élections pêle-mêle.

Candidate à la mairie de Kaolack, Adji Mbergane Kanouté ne voudrait pas aller vite en besogne. Face à Mariama Sarr, l’invitée de Rewmi Fm reste sur sa position, bien qu’excluant toute velléité de confrontation.

« Il faut que le choix soit consensuel. Nous nous connaissons à Kaolack et Macky le sait. Il ne peut pas nous imposer un choix qui n’est pas consensuel et il va trouver le meilleur profil. Bby est une réalité et va trouver quelqu’un qui fera le consensus. Je pense avoir le profil comme tous les autres. Il nous faut un candidat qui soit dans le coeur des Kaolackois, car il y a beaucoup de choses à changer (…) Il faut oser révolutionner et être pragmatique dans ce que l’on fait », indique-t-elle.






Rewmi



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page