leral.net | S'informer en temps réel

Inondations / Mamadou Lamine Diallo, Tekki: « Le Président Macky Sall abandonne le peuple à son sort »

Le leader du mouvement Tekki, dans sa Questekki du mardi 2 septembre 2020, a considéré que la pluie souhaitée par tous est une catastrophe dans les communes mal urbanisées du Sénégal. Sans réseau d’assainissement et plans d’urbanisme qui fixent les lieux habitables, les maires ont laissé prospérer avec l’administration, une urbanisation sauvage. Il s’ensuit des inondations lorsqu’il pleut. En 2012, arrivé au pouvoir, Macky Sall avait lancé un plan décennal de résolution définitive du problème récurrent des inondations dans notre pays.


Rédigé par leral.net le Mardi 1 Septembre 2020 à 21:45 | | 0 commentaire(s)|

Inondations / Mamadou Lamine Diallo, Tekki: « Le Président Macky Sall abandonne le peuple à son sort »
Ce plan, dit-il, a été mis sous le boisseau, son exécution ne satisfait pas aux besoins de prédation de l’APR. Des éléphants blancs comme le Centre de Conférence Abdou Diouf, le stadium de Diamniadio, pour ne prendre que ces exemples, sont plus intéressants pour les prédateurs. Le résultat des courses, les populations vivent un véritable cauchemar, surtout dans les zones où les travaux titanesques ne sont pas terminés, Pikine par exemple qui attend le plan ORSEC.

Ainsi, il estime que Macky Sall a abandonné la lutte contre les inondations comme celle contre le coronavirus. Tout ce qui aide le peuple sénégalais ne l’intéresse pas et, est abandonné dans une chaîne de Wax Waxeet sans précédent ; charte de gouvernance démocratiques des Assises Nationales, réduction de son mandat à sept ans, inscription de dispositions transitoires dans la constitution indiquant que son premier mandat est bien celui qui a commencé en 2012, nomination par décret de parent proche, le cas Aliou Sall, suppression du poste de Premier ministre après l’avoir promis à certains de ses affidés, et j’en passe.

Macky Sall, accuse-t-il, a les yeux rivés sur la rente gazière des blocs offshore du Sénégal de Saint-Louis et en Casamance et travaille avec ses parrains à son accaparement à travers des grands projets, financés par un endettement massif et des accords du type Franck Timis. Pour cela, il abandonne le peuple dans sa misère et planifie l’écrasement de l’opposition démocratique et patriote engagée dans la bonne gouvernance des ressources naturelles.

« La résistance s’organise autour de Tekki et du CRD comme nous l’a enseigné Moussa Ndiaye, Premier Coordonnateur du Mouvement Tekki, liquidé le deux septembre 2008 », dit-il.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos