leral.net | S'informer en temps réel

Inscription des primo-votants avec la carte Cedeao : une «violation du droit de vote», selon les jeunes de la Ld-Debout

«Embastiller le droit de vote des citoyens.» C’est le sentiment des jeunes de la Ld-Debout par rapport à l’exigence de la carte d’identité aux primo-votants dans le cadre de la révision exceptionnelle des listes électorales.


Rédigé par leral.net le Samedi 7 Août 2021 à 09:45 | | 0 commentaire(s)|

Inscription des primo-votants  avec la carte Cedeao : une «violation du droit de vote», selon les jeunes de la Ld-Debout
«En rendant obligatoire la pièce d’identité pour l’inscription sur les listes électorales avec des délais d’exécution aussi courts, le Président Macky Sall et son gouvernement ont décidé d’écarter la plupart des jeunes, plus particulièrement les primo-votants qui représentent une écrasante majorité», dénonce le Mouvement des jeunes de la Ld-Debout.

Ces responsables de ce parti d’opposition, qui qualifient cette décision d’«inopportune» et «abusive», parlent de «violation sans précédent » du droit des jeunes à participer à l’élection de leurs mandants.

«En effet, la décision d’embastiller le droit de vote des concitoyens, notamment des primo-votants, est une atteinte grave à la Constitution sénégalaise qui garantit les libertés d’expression, d’opinion et de manifestation à travers, entre autres, la participation des citoyens aux élections», regrettent-ils dans un communiqué.

Ouverte du 31 juillet au 14 septembre, la révision exceptionnelle des listes électorales exige à tout citoyen la carte nationale d’identité CEDEAO pour en faire partie. L’opposition dénonce ainsi une exclusion des primo votants.

«Alors qu’il était bien possible d’étendre le délai d’inscription et de permettre l’enrôlement des primo-votants sur la base de la carte d’identité nationale ou du récépissé de la carte d’identité, le Président a choisi délibérément, certainement à cause de l’échec de ses politiques en faveur des jeunes, de les écarter…», fustigent-ils.

Le Mouvement des jeunes de la Ld-Debout prend à témoin l’opinion nationale et internationale sur les «violations récurrentes et répétées» de la Constitution du Sénégal et réaffirme avec «la plus grande détermination, qu’il ne cautionne aucunement ce déni au droit constitutionnel des Sénégalais à participer aux suffrages».

Par ailleurs, ces opposants demandent aux primo-votants d’aller massivement procéder au dépôt de leur dossier pour l’obtention de la carte d’identité nationale.
Par la même occasion, ils invitent aussi les nombreux jeunes dont la carte d’identité porte la mention «non-inscrit» de s’adresser aux centres d’enrôlement pour une inscription massive sur les listes électorales.
Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page