leral.net | S'informer en temps réel

Inscription sur les listes électorales au Canada: L’opposition dénonce la Commission Administrative et arme la Cena

L’opposition sénégalaise au Canada, regroupée au sein de la Table de concertation de l’opposition (TCO) n’est pas satisfaite, alors pas du tout, de la Commission Administrative (CA) d’inscription sur les listes électorales basée à l’ambassade du Sénégal, à cause d’un certain « amateurisme », tout comme elle affirme que la Délégation extérieure de la Cena au Canada (De-Cena) « a assumé ses responsabilités ».


Rédigé par leral.net le Mercredi 1 Mars 2017 à 14:07 | | 0 commentaire(s)|

Suite à sa réunion du dimanche 26 février 2017, la coalition dénommée ‘Table de Concertation de l’Opposition (TCO) au Canada », a rendu public un communiqué parvenu à la rédaction de Direct Info.

Dans ledit texte, cosigné par représentants des partis et mouvements politiques membres de l’opposition sénégalaise, comme l’Alliance pour la Citoyenneté et le travail (ACT), le Front pour le Socialisme et la Démocratie/Benno jubel (FSD/BJ), le Grand Part – Suxali Sénégal, le MPCL – Mouvement Panafricain et Citoyen »Luy Jot Jotna », le PDS le PASTEF, UCS et PS, comme observateurs, dénonce des irrégularités liées aux inscriptions sur les listes électorales, en vue des prochaines consultations.

Les représentants des partis et mouvements politiques sénégalais vivant au Canada indiquent qu’ils « auraient aimé être à l’écart de certaines histoires d’horreurs que des compatriotes des autres pays leur rapportent, quotidiennement, concernant la révision exceptionnelle des listes électorales en vue des élections législatives de 2017 ». Mais, hélas, se désolent-ils, « c’était sans compter avec des personnes de l’ambassade, membres de la Commission administrative, qui ont décidé, tout simplement, d’étaler leur amateurisme et leur grande ignorance des réalités de la communauté sénégalaise du Canada, en plein jour ».

Les partis de l’opposition, travers la TCO, poursuivent ces opposants établis au Canada, « considèrent, aujourd’hui, que le consensus qui a toujours prévalu en matière électorale, ici au Canada, a été rompu ».

Comme raison de cette rupture, la TCO fait remarquer que « le calendrier des opérations de refonte du fichier électoral a été envoyé, sans qu’il ait eu une seule rencontre de la commission administrative et pourtant, cette dernière a été créée depuis le 3 janvier 2017 ».

Aussi, la TCO lance-t-elle « un appel à toutes les forces vives de la Nation pour barrer la route à toute manœuvre visant à empêcher les Sénégalais de s’inscrire sur les listes électorales ». Et de se demander si ce sont les 65% de « NON » enregistrés au Canada, lors du dernier référendum, qui font peur ?

Cependant, soulignent les membres de la TCO : « nous sommes réconfortés de constater que la Délégation extérieure de la Cena au Canada (De-Cena) a assumé ses responsabilités et « considéré que le calendrier transmis par la responsable du service consulaire de l’ambassade et distribué au niveau de la communauté sénégalaise du Canada ne peut en aucune façon, engager la commission qui à ce jour, n’avait pas encore démarré ses travaux ».

Cette De-Cena à travers une correspondance adressée aux membres de la commission, « montre clairement que la commission a manqué à ses devoirs ».

En conclusion, ces « Modou-Modou » du Canada sont catégoriques pour dire qu’ils « n’accepteront jamais d’être de connivence avec un tel niveau de d’amateurisme ».

Et, poursuit la source, « ceux qui agissent ainsi se sont lourdement trompés de clientèle. Il est donc temps pour nos amateurs de se ressaisir et d’arrêter de vouloir agir de manière unilatérale en dehors de la commission ».

Sinon, « leurs actes mèneront vers des lendemains très incertains, pour une organisation sereine des inscriptions ici au Canada », soulignent-ils.

Source Direct Info



Cliquez-ici pour regarder plus de videos