leral.net | S'informer en temps réel

Insécurité alimentaire : le PAM va renforcer sa présence au Sénégal

Le Programme alimentaire mondial (PAM) compte renforcer sa présence et intensifier son partenariat avec le Sénégal où plus de cinq millions de personnes sont menacées par la famine cette année, a déclaré à Dakar son directeur exécutif, David Beasley.


Rédigé par leral.net le Samedi 19 Mai 2018 à 16:56 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Le chef du PAM a entamé une visite de six jours (17 au 22 mai) dans la région qui doit le conduire, après le Sénégal, au Mali et au Niger. 

Au Sénégal où 750.000 personnes ont besoin d'une assistance alimentaire, d'après des agences des Nations Unies, David Beasley a tenu jeudi une séance de travail avec le Président Macky Sall, selon la télévision sénégalaise.

A cette occasion, M. Beasley a déclaré que "nous pensons surtout faire des efforts pour répondre aux besoins alimentaires des enfants et des femmes enceintes".

Il a déclaré avoir identifié "plusieurs axes de réflexion", citant le renforcement de la production agricole au niveau des zones rurales pour relever les défis de la nutrition et la redynamisation des mécanismes d'alimentation en milieu scolaire pour améliorer les résultats au niveau du secteur éducatif.

Le directeur exécutif du PAM a également annoncé que son agence renforcera le programme de résilience pour les communautés et les zones confrontées aux changements climatiques.

"Le Sénégal doit être et, est effectivement un exemple à suivre dans la région en matière d'efforts pour éradiquer les problèmes de nutrition", a-t-il fait remarquer.

Début mai, le PAM, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) ont lancé un appel à l'action pour affronter la crise alimentaire au Sahel.

Elles ont souligné que de mauvaises précipitations en 2017 ont "ruiné le bétail et les récoltes dans de vastes régions du Sahel, conduisant à un début précoce de la saison de soudure dans le sud de la Mauritanie, le nord du Sénégal et des parties du Mali, du Niger, du Burkina Faso et du Tchad".

Le PAM rappelle qu'elle a besoin en urgence de 165 millions de dollars pour répondre aux besoins de 3,5 millions de personnes pendant la période de soudure.
 
 





French.Xinhuanet.com