leral.net | S'informer en temps réel

Insultes et invectives au sein de l’Apr, le Psd/Jant bi indigné et interpelle Macky Sall


Rédigé par leral.net le Vendredi 5 Mai 2017 à 16:19 | | 0 commentaire(s)|

Les insultes et autres insanités échangées ces jours-ci entre de hauts responsables interloquent le Psd/Jant bi ; le parti de Mamour Cissé, dès l’ouverture de sa réunion d’hier, « dans une posture d’indignation totale », a demandé au président de la République, de mettre un terme au plus tôt, « à l’insupportable pollution de notre espace vital par ses proches qui s’illustrent et perdurent dans une communication de décadence colorée des pires insanités ». Certes, « l’opinion ne s’y trompe pas, qui interprète ses ignobles disputes, motivée s par la haine , le zèle et les calculs du positionnement, comme un chant de cygne annonciateur d’une fin de règne » mais le Psd/Jant bi, en ce qui le concerne, "n’acceptera jamais que ce qui sont censés donner l’exemple, par des postures de vertu, de retenue, de lucidité, et de respect, s’abaissent à devenir, impunément, les vecteurs d’une pédagogie de l’indécence et de la bêtise".

Le parti de Mamour Cissé souligne que «la jeunesse de notre pays, destinataire involontaire de cette pitoyable communication, risque une contamination mortelle dans son éducation morale et citoyenne avec cette épée de Damoclès suintante, ramassée dans les égoûts, et suspendue au-dessus de sa tête ! ». En effet, ajoute le Psd/Jant bi, « si ces gens ne trouvent plus leur identité que dans le registre animalier, c’est que l’ivresse et la folie des délices du pouvoir leur ont fait perdre jusqu’à leur dernier signe d’humanité: désormais ce sont des faucons, des frelons, des scorpions et autres bestiaux qui entourent le président de la République ! Il faut que cela cesse ! ».

C’est pourquoi Mamaour Cissé et ses camarades soulignent que "le peuple, consterné, leur demande encore un effort de respect et de considération jusqu’aux prochaines échéances électorales qui lui donneront l’occasion, enfin, de tourner cette triste page de notre histoire".

Walf Quotidien








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image