leral.net | S'informer en temps réel
7 B

Interrogatoires d’ex-collaborateurs de Jammeh: Bora Colley, l’ex- directeur de la prison Mile Two à Banjul toujours entre les mains de la DIC

Arrêtés il y a quelques jours, au moment où ils tentaient de fuir la Gambie pour se cacher au Sénégal, quatre anciens collaborateurs du Président Yahya Jammeh ont été remis, dans la soirée du jeudi, aux nouvelles autorités de Banjul. Par contre, l’ancien chef des escadrons de la mort de Yahya Jammeh, qui fut arrêté à Mpack à Ziguinchor, lors de sa fuite vers la Guinée-Bissau, est toujours cuisiné par les enquêteurs de la Division des investigations criminelles ( DIC).


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Février 2017 à 12:32 | | 0 commentaire(s)|

Interrogatoires d’ex-collaborateurs de Jammeh: Bora Colley, l’ex- directeur de la prison Mile Two à Banjul toujours entre les mains de la DIC
Selon nos sources, le cameraman personnel de Yahya Jammeh, Sankung Fatty, son photographe Ebou Taru Njie et ses gardes du corps, Muhammed Sambou et le capitaine Ousman Jallow alias 'High Speed', ont tous été remis aux autorités de Banjul, jeudi soir, 2 février. Ces quatre personnes faisaient partie de l’entourage de l’homme de Kanilaï qui a quitté la Gambie à bord de l’avion qui a été exfiltré à Malabo       (Guinée équatoriale) avec sa famille, le 21 janvier 2016.

Nos sources informent que ces collaborateurs ont tout simplement été abandonnés par Yahya Jammeh à Conakry au moment de son envol pour la Guinée équatoriale. Et au moment de son départ, Yahya Jammeh a non seulement emporté la caméra de Sankung Fatty, mais il est aussi parti avec l’appareil photo professionnel d'Ebou Njie Taru Njie. Jammeh leur a ensuite donné chacun 100 dollars US, avant de leur signifier qu’il leur est impossible de le suivre et qu’il se résout à les abandonner en Guinée Conakry.

Par contre, Bora Colley, l’ancien chef des Junglers, les escadrons de la mort de Yahya Jammeh, est toujours entre les mains des enquêteurs de la criminelle sénégalaise. Cet homme au lourd passé en saurait beaucoup choses sur des affaires pas très propres commandées par Yahya Jammeh et qui pourraient intéresser la sécurité intérieure sénégalaise. Il en va notamment des trafics de tous ordres que les Junglers effectuaient avec certaines factions de la rébellion casamançaise du MFDC, mais aussi de la mort suspecte de certains de nos compatriotes en Gambie. EnQuête a appris de sources sûres que Bora Colley était par exemple le directeur de la Prison Mile Two de Banjul, lorsque 9 prisonniers furent exécutés sur ordre de Yahya Jammeh. Parmi eux, il y avait deux Sénégalais, notamment, la dame Tabara Samb et son compatriote Djiby Bâ.

En sa qualité d’ancien directeur du Business occulte de Yahya Jammeh, avec l’entreprise Kanilai Farms du dictateur gambien, Bora Colley en sait beaucoup sur le trafic d’armes de Yahya Jammeh avec les iraniens, entre 2010 et 2011. Des armes qui se sont ensuite retrouvés entre les mains de combattants du MFDC qui en ont fait usage contre l’armée sénégalaise. En Gambie, l’ancien boss des Junglers est mouillé par de nombreux témoignages consignés, depuis deux jours, par les autorités gambiennes, l’accusant d’être au cœur de la disparition, en 2013, des Gambiens Ebou Jobe et Alhagie Mamut Ceesay qui ont aussi la nationalité américaine.

Bora Coley, son collègue Sana Manjang et d’autres membres de leur équipe de tueurs seraient ceux qui ont transfér les deux garçons de leur lieu de détention à la NIA. Depuis, on ne les a jamais revus. En Gambie où les langues se délient, les ex-membres de la NIA racontent, dans les radios privées, que Bora Colley est toujours présent là où rode la mort semée par les Junglers.

Nul doute que la prolongation de sa détention est très liée à son passé sulfureux, même si l’avocate Hélène Cissé, qui s’est constituée pour sa défendre, raconte que Bora Colley était malade et n’a curieusement été autorisé à quitter son lit d’hôpital que le 18 janvier 2017, jour de la fin officielle du mandat de Yahya Jammeh. Ce que l’avocate ignore, c’est que Bora Colley était l’un des hommes de main de Yahya Jammeh qui tentaient, en vain, de faire entrer des populations de Casamance en Gambie pour gonfler le stock d’électeurs de Yahya Jammeh.

avec Enquête

 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos