leral.net | S'informer en temps réel

Investi pour briguer la Mairie de Guédiawaye: Le discours de Ahmed Aïdara lors du meeting d’investiture

Il a été investi hier samedi pour briguer la Mairie de Guédiawaye. Voici l'intégralité du discours de Ahmed Aïdara, lors du meeting d’investiture.


Rédigé par leral.net le Dimanche 10 Octobre 2021 à 19:33 | | 0 commentaire(s)|

Mesdames et Messieurs membres de GLB, le Bureau départemental, les cadres, les enseignants, les femmes, les jeunes et les amazones,

Monsieur Le Président Malick Gackou, Chers coalisés dans Yeewi Askan wi,

Chers invités et Chers concitoyens,
C’est avec une joie immense et renouvelée que je me présente devant vous.

Par cette occasion inédite, je me réjouis de votre engagement dans notre noble cause et de votre sens de considération qui sont synonymes d’une ferme conviction.

A l’entame de mes propos, j’aimerais rendre un vibrant hommage à mon frère El Hadji Malick Gackou. Un homme qui incarne une dimension patriotique, d’une sympathie avérée

C’est de la que nul ne peut ignorer sa valeur ainsi que, ce qu’il représente pour Guédiawaye et les énormes sacrifices qu’il fait pour notre chère ville.

La générosité et la sociabilité de cet homme se manifestent par un dévouement incessant pour le triomphe de Guédiawaye. A cet effet, nous ne pouvons qu’être fiers de lui en l’attribuant une toute haute marque de reconnaissance.

Mesdames et Messieurs,
Si notre combat dure depuis sept (7) longues années, nous tenons, à travers ma modeste personne, à assurer le dernier tournant décisif pour la conquête de la magistrature locale.

À cet effet, nous avons jugé évident voire nécessaire d’assister à une alternance ici à Guédiawaye.

Un Changement qui passerait effectivement par la destitution de la gouvernance locale incarnée par Monsieur Aliou Sall.

Je le dis haut et fort, la gestion de Guédiawaye par celui-ci est caractérisée par de sérieuses imperfections et incapacités qui ont retardé notre ville.

Je n’ai jamais cessé de le dénoncer, et je réitère mon engagement ferme à lutter farouchement contre le régime de Aliou Sall.

Si ce dernier a eu le cadeau d’être à la tête de notre magistrature locale, c’est parce qu’il dispose du seul mérite d’être frère du président de la République.

Par ailleurs, comment est-il concevable d’octroyer à un Maire les privilèges d’un monarque ?

Oui, car avec sa gestion nébuleuse, Monsieur Aliou SALL n’a pas tardé à faire de Guédiawaye une ville assez irréaliste.

Chers concitoyens de Guédiawaye,

Savez-vous qu’avec une audace débordée, Aliou Sall s’est donné la possibilité de réduire de manière irresponsable et irrespectueuse la subvention de Guédiawaye Football Club qui est passée de 10 500 000 F à 500 000 F par année. Ainsi, nous avons constaté que GFC s’est métamorphosée pour devenir une équipe étiquetée et colorée de casquette politique.

Par-delà, la ville de Guédiawaye souffre toujours d’une insuffisance matérielle au niveau de ses structures sanitaires.

Ce qui, à bien des égards, fait remarquer un manque de considération notoire envers la population de ladite ville.

Avec une démographie en perpétuelle croissance, Guédiawaye accuse du jour au jour un retard à officialiser la mise en place de cimetières.

Pourtant, 150 millions ont été promis par le Président Macky Sall, un accord qui a été signé entre les partenaires de l’Imam Massamba Diop et la société chinoise représentée par Meissa Sène.

Où en sommes-nous jusqu’à présent ? Aliou Sall doit évidemment nous apporter des clarifications sur cette question.

Pour des privilèges d’intérêt personnel, il a, sans aucune pudeur ni vergogne, tenté de vendre par l’intermédiaire d’une location le bâtiment abritant la mairie à la société Auchan à hauteur d’un (1) millard A ce titre, cette même entreprise paie un (1) milliard par an à la commune de Mermoz Sacrée-cœur qui est dépassée de loin par Guédiawaye en terme démographique

Quel est le mérite qui revient à un tel maire qui n’hésite pas à léguer un bien public ?

Au moment où la ville de Guédiawaye pourrait s’attendre à une revalorisation de son secteur économique avec l’option d’une gestion participative et rigoureuse, la bande du littoral est devenu un héritage qui se défile entre les mains de ceux qu’on nomme autorités administratives. Il faut bien noter que cela se produit sous une couverture et une complicité sans équivoque du maire qui atermoie sans donner des explications en toute sérénité. Ce qui nous fait constater qu’il reste indifférent aux maux de Guédiawaye.

Pendant ce temps, la population souffre d’un manque criard d’emploi et d’une cherté excessive de la location. Ce qui ne fait aucunement de soucis à Monsieur Aliou SALL qui s’octroie un château voire un palais royal à Guédiawaye. D’ailleurs on se pose toujours la question de savoir qui lui a attribué le site ? Ou comment il s’est fait attribué un tel local ?

Chère population de Guédiawaye,
Sans pour autant tarder, vous n’êtes pas sans savoir que Aliou SALL a été vivement imprégné dans l’affaire « petro tim » qui reste indésirable jusqu’à nos jours.

Par conséquent, nous demandons avec véhémence que clarté soit sur cette affaire.
Pour dire que sa mauvaise gestion n’a pas épargné aucun secteur, il faudra marquer dans les annales de Guédiawaye que c’est sous le magistère de Aliou Sall que nos enfants ont composé les pieds dans l’eau dans des établissements de la localité mais aussi que certaines écoles sont toujours

Pour terminer, c’est avec toute une motivation et un engagement sans réserve, que je tiens à vous dire encore une fois que cet homme, je veux bien nommer Aliou Sall sera renvoyé de là où il vient pour nous laisser faire de Guédiawaye une ville meilleure.

Je veux ! Je peux ! Je le ferai et je l’aurai ! Vive Guediawaye !
La marche vers le sommet se poursuit.

Guediawaye le 09 Octobre 2021

Ahmed Aidara Président du
Mouvement Guédiawaye La Bokk





Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page