leral.net | S'informer en temps réel

Investiture pour les Locales à Keur Massar: Les jeunes du Pastef bloquent «keur Maodo» et vilipendent Birame Soulèye Diop et Cie

La situation a failli tourner au vinaigre hier à «Keur Maodo», siège central du Pastef. Dénonçant en effet, la manière dont Birame Soulèye Diop et le Comité de Pilotage (Copil) ont confectionné les listes des cellules en vue de l’Assemblée générale d’investiture, les jeunes du Pastef de Keur Massar ont bloqué le siège de leur parti. Ce qui a poussé ainsi Ousmane Sonko à suspendre l’Assemblée générale d’investiture qui devait se tenir mardi.


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Septembre 2021 à 09:50 | | 0 commentaire(s)|

Investiture pour les Locales à Keur Massar: Les jeunes du Pastef bloquent «keur Maodo» et vilipendent Birame Soulèye Diop et Cie
Birame Soulèye Diop et les membres du Copil ont-ils choisi le copinage sur la conviction pour les élections locales prévues en janvier 2022 ?

La réponse semble être affirmative, si l’on se fie aux propos des membres de la tendance la plus lourde du Pastef de Keur Massar. Depuis l’annonce des Locales, la tendance des «pionniers» (ceux qui, comme la défunte Mariama Sagna, ont implanté le parti à Keur Massar) et la tendance ‘’Bilal’,’ se crêpent le chignon.

La première tendance reproche à Bilal Diatta et ses partisans d’être de connivence avec l’administrateur du parti Biram Soulèye Diop et le Copil. Ainsi, alors que l’investiture devait se tenir à «Keur Maodo», les ‘’pionniers‘’ ont bloqué le siège pour protester contre ce qu’ils considèrent comme une forfaiture.

Déterminés à en découdre avec les membres du Copil, ils se sont empoignés avec les vigiles en faction.

«La candidature de Bilal Diatta à Keur Massar Sud serait passée comme lettre à la poste si on avait laissé cette assemblée générale se tenir, parce que toutes les cellules qui ont été entérinées par le Comité de Pilotage, lui sont favorables», a martelé Mouhamed Sud, responsable de cellule à Keur Massar Sud avant de laisser éclater son amertume et sa déception.

Très en colère, il ajoute : «Les ruptures annoncées au niveau central ne se reflètent pas à la base. Et beaucoup de jeunes sont prêts à laisser le Pastef si cette forfaiture passe». A l’en croire, Seydina Bilal Diatta veut, avec la complicité certains cadres du Pastef, s’accaparer des fruits de la bonne dynamique du Pastef à Keur Massar.

Les autres jeunes du Pastef, presqu’une trentaine, ont tous abondé dans le même sens et fait part de leur mécontentent concernant le processus qui devait aboutir à l’Assemblée générale.

Sonko suspend l’assemblée générale

Mis au courant des manifestations qui ont lieu hier au siège du Pastef, Ousmane Sonko a dépêché automatiquement son chef de protocole Djiby Ndiaye, pour qu’il vienne suspendre l’Assemblée générale. Dans la foulée, il a invité les militants mécontents, à revenir à de meilleurs sentiments et promis de couper la poire en deux.

«Seule la lutte libère. Le combat continue », a publié sur sa page Facebook Souleymane Bâ, un membre du bureau du Pastef à Keur Massar et militant de première heure.

A signaler que le Pastef a innové avec ces élections locales, en organisant presque partout des primaires. Mais force est de constater que cette innovation est en train d’être entachée par les batailles de positionnement et le manque d’équilibre et de distance du Comité de Pilotage (Copil) dans certaines localités comme Keur Massar.







L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page