Leral.net - S'informer en temps réel

"J'ai été violée et je n’arrive pas à en parler"

Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Août 2015 à 13:21 | | 0 commentaire(s)|

J'ai 15 ans. Je ne précise pas mon prénom ou quoi que ce soit d'autre, j'ai juste besoin de me confier, sans que l'on me juge. Pour aller direct au but, ce 19 juin, j'avais fini les examens.


"J'ai été violée et je n’arrive pas à en parler"

Avec ma meilleure amie et d’ autres, on est descendu en ville. Ma soeur de 18 ans était dans les environs. C'était vers 18 h je pense, on était un groupe avec des gens entre 15 et 20 ans environ.

Un ami de la grande sœur d'une de mes amies m'a prise à part. La seule chose que je sais sur lui, c'est qu'il a 22 ans, et si je me souviens bien, il s'appelle Arnaud. Il a commencé à me parler de tout et n'importe quoi. Puis il a commencé à passer ses mains sous mon t-shirt, je l'ai repoussé. Il a rigolé. Ensuite, il a attrapé mon poignet et m'a traînée dans les toilettes d'un bar.

J'ai essayé d'appeler ma meilleure amie, ou même n'importe qui. Il m'a dit de me taire. Il était plus "basé", ça me faisait peur. Il a mis le verrou, et il a commencé à me toucher. J'ai essayé de le pousser à plusieurs reprises, il m'a attrapée par les cheveux et il m'a plaquée contre le mur. Il a commencé à me déshabiller, je pleurais, ça lui faisait rien, il continuait. Il m'a fait basculer en avant et il a commencé à me pénétrer.

J'étais toujours vierge, il y allait vraiment pas doucement, j'avais mal, très mal. Une fois qu'il a eu fini son affaire, il s'est barré, et je me suis effondrée dans les toilettes où j'ai pleuré pendant longtemps. Une fois fini, je me suis mouillée le visage pour ne pas qu'on voit que mon mascara avait coulé, pour ne pas qu'on s'inquiète pour moi. Je n'en ai parlé à personne, que ce soit ma famille ou mes amis. Je ne dors plus, je fais tout le temps des cauchemars qui ressemblent plus à des flash-back. J'évite de sortir de chez moi, je ne suis même plus capable de voir des garçons que je connais depuis longtemps. J'ai même des fois des sortes de migraines et des nausées énormes rien qu'à y repenser...

Je suis incapable d'en parler, j'ai l'impression que jamais je ne serai capable de passer à autre chose..
afriquefemme



Titre de votre page