Leral.net - S'informer en temps réel

"Je ne suis plus vierge et si mon futur mari l'apprend, je risque de le perdre"

Rédigé par leral.net le Jeudi 2 Juillet 2015 à 14:02 | | 0 commentaire(s)|

"Je ne suis plus vierge et si mon futur mari l'apprend, je risque de le perdre"


J'étais une fille très sérieuse, j'ai consacré ma vie à mes études, au respect et et à l'obéissance de mes parents, j'en été heureuse, une fois que j'ai eu ma licence, commencé à travailler, il était tant pour moi de connaitre quelqu'un, et voilà c'était lui, je l'ai fréquenté pendant une année, au début avec simple amitié, il était plus jeune que moi de 2 ans, il n'avait ni diplôme, ni situation, il était clair qu'il n'était pas pour moi et pourtant... l'ami en commun que nous avions perdu, nous a rapproché, j'étais très triste à l'idée qu'il ne faisait plus partie du monde des vivants, et voilà des discutions, des sorties, des rires, et puis de simples flirts , et enfin la "catastrophe" d'un soir, le seul soir ou j'ai découché de la maison parce que j'étais en voyage, le malheur arrive, ma virginité j'y tenais comme pas possible, on en avais discuté et je lui ai dis que c'était hors de question... Mais ce soir-là, je ne sais pas ce qu'il s'est passé, les choses sont allées tellement vites. Je n'ai pas été vigilante et je ne l'ai pas vu venir (c'est après que j'ai su que la constitution de l'hymen différé d'une femme à l'autre). Ce soir-là, j'avais décidé dans ma tête que ce serai notre dernier rdv car un avenir entre nous n'était pas possible, j'aime les hommes mures, intelligents qui ont un travail une situation, je ne sais pas comment j'ai pu me déshabiller, et coucher à coté de lui, mais voilà le soir il ne s'est pratiquement rien passé, on était épuisé de part le voyage, mais le matin, avant de partir il est venu vers moi, je l'ai laissé, et la seule fois où il ma à peine pénétrée, je n'ai absolument rien ressenti, mais en m'essuyant le mouchoir été plein de sang, j'ai découvert "l'atrocité" de mon acte... J'ai été voir un gynécologue juste après, et elle m'a dit que je n'étais plus vierge, que mon hymen trop souple et que même sans totale pénétration il aurait pu se déchirer... Puis lors d'un autre rdv, elle m'a dit que si elle ne connaissait pas mon cas, il se pourrait que l'on croit à ma virginité, car il n'y a pas eu rupture total de l'hymen, mais une petite déchirure. Elle m'a même dit qu'elle allait m'aider à retrouver une virginité pour mon mariage et de ne surtout pas dire que je n'étais plus vierge. Toutefois, elle m'a dit que ce n'était pas sur qu'il y ait un saignement lors de ma nuit de noces, mon hymen étant trop souple. Depuis ce soir-là, ma vie n'a plus été la même, mes yeux sont tristes et mon coeur brisé... Et comme la vie est toujours imprévisible, j'ai rencontré un homme, un vrai, j'en suis tombée follement amoureuse, et croyez moi il m'aime autant. On s'est vu pendant 6 mois, on a connu des sorties, des rires, et on a aussi parlé de projets pour l'avenir et surtout d'amour. Comme j'avais juré devant Dieu que mise à part mon futur mari, plus aucun homme ne me toucherait plus, il est venu demandé ma main officiellement, et là nous nous marions bientot. Mais au fond de moi il n'y a pas de joie, mais des regrets parce que je lui cache un lourd secret et que je ne veux pas, non je refuse de le tromper avec une chirurgie qui me fera saigner le soir de nos noces ! Que faire ? Je ne trouve pas de solution bien que celle-ci puisse être simple : lui dire toute la vérité, mais à quel prix ? J'ai peur de le perdre, de perdre son amour, sa confiance, qu'il ne me regarde plus comme avant, qu'il me quitte parce que je n'ai pas été totalement honnête envers lui, je n'ai pas menti certes, car il ne m'a jamais posé la question... Mais il est très à cheval sur les valeurs, la religion et l'honnêteté, et je me vois mal aller lui raconter tout cela "chéri tu sais je ne suis pas vierge, ça s'est passé en un soir et plus jamais après, je le regrette, et je veux que tu m'acceptes comme je suis car je veux qu'on commence notre couple sur de bonnes bases et pas sur le mensonge..." Cela ne marchera pas, peut être qu'il ne prendra pas très mal la chose mais je n'ai aucune certitude. Alors moi je vois 3 solutions : 1. faire la chirurgie, saigner ce soir-là, et on en parle plus (mais je ne pourrai jamais vivre avec ce fardeau, trop difficile pour moi) 2. lui dire toute la vérité, sois le perdre à jamais (et je ne pourrai jamais expliquer à mes parents pourquoi le mariage est annulé, et j'en souffrirai toute ma vie car je tiens trop à lui), ou bien il m'acceptera (mais il se dira toujours qu'il n'est pas ma "1er fois", et il ne m'aimera plus jamais comme avant), et cette solution et très très difficile pour moi aussi, 3. je laisse les choses ainsi et le soir des noces soit je saigne soit je ne saigne pas, et il se posera des questions, il demandera qu'on aille voir le gynécologue ensemble... Il est certes ouvert d'esprit, il sait qu'il y a des femmes qui ne saignent pas la 1ere fois, mais il aura peut être un doute.

trucsnana.com


Titre de votre page