leral.net | S'informer en temps réel

Justice : Affaire des 250 ha de Produmel, Maguèye Ndao, le maire de Nguéniène attrait à la barre

C’est au mois de juillet dernier, alors que le Sénégal était atteint d’une frénésie foncière jamais égalée que l’affaire des 250 hectares affectés à la société Produmel, a fait surface à Nguéniène. Une sombre affaire qui est mise à jour après le décès de l’ancien maire, Ousmane Tanor Dieng. Un imbroglio total qui va finalement être résolu devant le Tribunal de Grande Instance de Mbour.


Rédigé par leral.net le Lundi 4 Janvier 2021 à 19:21 | | 0 commentaire(s)|

Justice : Affaire des 250 ha de Produmel, Maguèye Ndao, le maire de Nguéniène attrait à la barre
Mbagnick Diouf au nom des jeunes de Nguéniène, a servi une citation à comparaitre à Magueye Ndao, dans le cadre de cette affaire qui ressemble plus à du faux si l’on se fie aux témoignages de certaines personnes.

Tout est parti dune délibération en date du 8 juillet 2009 votée par le défunt Conseil Rural de Nguéniène dirigé par Maguèye Ndao, à l’époque des faits. Dans cette délibération, le Conseil met à disposition de la société Produmel, deux champs de 150 et 50 hectares en vue d’un projet. Des faits contestés par certains membres de la défunte communauté rurale, même si le président de l’époque est devenu maire de la commune à la faveur du décès de feu Ousmane Tanor Dieng.

b[« Je doute fort de cette délibération entre 2009 et 2014, période durant laquelle j’ai occupé le poste de premier adjoint du président du Conseil Rural », révèle Nicolas Ndiaye, qui tombe des nues en voyant la délibération votée le 8 juillet 2009.
]b
Messieurs Nicolas Ndiaye, ancien Premier adjoint du défunt Conseil rural de même que Étienne Sarr, Conseiller rural à l’époque, répondant à la sommation interpellative de l’huissier de justice commis, ont tous les deux déclaré, « ne pas se rappeler d’une réunion du Conseil Rural statuant sur cette encore moins du vote d’une telle délibération en faveur de Produmel ».

Le maire de Nguéniène a, par contren toujours réfuté ces accusations. Selon l’édile qui a succédé à Ousmane Tanor Dieng, le défunt président du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), « la délibération attribuant les 250ha à la société Promudel, date de 2016. En cette période c’est le défunt Ousmane Tanor Dieng qui était maire de Nguéniéne, la délibération porte donc sa signature », avait révélé Maguèye Ndao, qui précise qu’il n’était qu’un conseiller municipal à l’époque, avant de finir, « que les terres en question n’étaient en ces périodes, d’aucune utilité, car, elles n’étaient pas utilisées pendant près de 50 ans ».

Et, justifie le maire qui devra faire face à ses accusateurs, « ce sont les villageois eux-mêmes qui ont demandé l’attribution des terres aux Espagnols ».





Charlotte Diop atlantisactu



Cliquez-ici pour regarder plus de videos