leral.net | S'informer en temps réel

KOURAICHI THIAM DÉCLINE SES 16 MESURES PHARES POUR L’ÉMERGENCE

L’ancien ministre Kouraichi Thiam a procédé, samedi dernier, au lancement de son parti politique dénommé «Forces Nouvelles-Dimbaly Sa Rew (Défendre les Sénégalais)». Entouré de ses partisans venus d’horizons divers, Kouraichi Thiam a décliné les seize (16) mesures phares du programme des «Forces Nouvelles» pouvant conduire le Sénégal vers un développement harmonieux.


Rédigé par leral.net le Lundi 30 Juillet 2018 à 10:44 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
C’est dans une salle remplie de militants et de sympathisants des «Fores Nouvelles Dimbali Sa Rew (Fn-Dr)» venus de partout que Kouraichi Thiam a décliné les 16 mesures phares de son programme pour «défendre les Sénégalais». C’était lors du lancement officiel de son parti. Selon l’ancien ministre de l’Economie maritime, Fn-Dr s’est assigné pour mission de hisser le Sénégal au rang des pays les industrialisés et de créer un climat politique, économique et social où il fait bon vivre, et où l’égalité des chances est res - pectée. Manifestement subjugué par l’ambiance on ne peut plus électrique, l’ancien ministre du Commerce a énuméré ses pistes de solutions ainsi que la liste des priorités. «Aujourd’hui, nous devons prioriser l’éducation, la formation, une nouvelle politique industrielle et des mesures d’accompagnement de nos entreprises, l’autosuffisance alimentaire qui doit être réalisée par les Sénégalais, la préservation de nos ressources et la défense de notre intérêt national avant les étrangers», a martelé Kouraichi Thiam qui pense que l’exploitation du gaz, du pétrole, de l’uranium, du fer, du zircon et du marbre devrait projeter de plainpied le Sénégal dans la société industrielle du 21ème siècle. «On ne peut pas comprendre qu’avec de telles ressources, nous soyons encore à la traine. Traitons avec nos partenaires dans une coopération win-win, équitable en préservant d’une part, notre souveraineté nationale et d’autre part, la préférence nationale», propose Kouraichi Thiam. Le maire de Maka Kolibantan pense que pour réaliser le rêve d’un Sénégal nouveau, il faut le rassemblement de toutes les énergies disponibles. «C’est pourquoi, je fais appel à notre vaillante jeunesse, aux filles et fils de notre pays, aux étudiants, aux enseignants, aux professeurs, à la société civile, aux artisans, aux mareyeurs, aux pêcheurs, aux résignés, aux handicapés, aux indignés, aux mécaniciens… pour bâtir un Sénégal où il fera bon de vivre», dit-il. Dans sa liste de 16 mesures, Kouraichi Thiam promet entre autres de « rendre obligatoire le service militaire entre 18 et 35 ans, de rendre gratuite l’éducation du CP à la Terminale, d’accorder une bourse mensuelle de 75.000 FCFA aux étudiants, de doubler la pension de tous les retraités, de régler définitivement le problème crucial de l’eau en construisant davantage de forages et en mettant en œuvre des projets de désalinisation de l’eau de mer, de réduire le train de vie de l’Etat notamment en ramenant le gouvernement à 20 ministres et en diminuant le nombre d’institutions, et d’accorder une aide mensuelle de 15.000 FCFA aux élèves…». D’obédience libérale «pure et dure», «Forces Nouvelles Dimbaly Sa Rew» est soutenue par plus d’une quinzaine de mouvements et d’organisations citoyens. En dehors du top management comme le secrétaire général Lamine Dia et le Général Djiby Ndiaye, presque tous les foyers religieux du pays se sont faits représenter. Il y a principalement Touba et la famille omarienne à laquelle appartient l’ancien président du Conseil régional de Tambacounda, Kouraichi Thiam.