leral.net | S'informer en temps réel

Kaffrine : «Il est inconcevable qu’en 2022, des quartiers ne puissent pas bénéficier du liquide précieux»

Cheikh Tidiane Gaye, investi par la coalition de l’opposition Yewwi Askan Wi (Yaw) pour briguer la mairie de Kaffrine, s’engage à apporter «dans un délai très court», des solutions aux problèmes notés dans la distribution de l’eau et de l’électricité dans la capitale du Ndoucoumane, s’il est élu, avant de s’atteler au développement du secteur secondaire, qu’il considère comme son grand chantier.


Rédigé par leral.net le Samedi 15 Janvier 2022 à 09:14 | | 0 commentaire(s)|

Kaffrine : «Il est inconcevable qu’en 2022, des quartiers ne puissent pas bénéficier du liquide précieux»
«Il est inconcevable qu’en 2022, des quartiers à Kaffrine ne puissent pas bénéficier du liquide précieux», se désole le fils de l’ancien maire de Kaffrine El Hadj Babacar Gaye, resté 5 ans aux commandes de la capitale du Ndoucoumane.

Le candidat de Yaw, que les militants appellent affectueusement Baye Cheikh, est natif de Dakar mais a grandi à Kaffrine, où il a toujours baigné dans la politique, une affaire familiale, de père en fils, depuis son grand-père.

Cet agent des Impôts et Domaines est connu à Kaffrine à travers ses actions sociales au profit des plus démunis. «Il ne se passe pas une journée sans que nous n’appuyions nos parents en termes de couverture médicale, de soutien, nous avons créé 150 groupements de femmes pour les aider à s’autonomiser», a-t-il expliqué

Se disant très préoccupé par la pénurie d’eau dans certains quartiers de Kaffrine, le candidat a financé des points d’adduction d’eau pour soulager les populations les plus touchées.

«L’eau et l’électricité ne seront bien sûr pas mon seul combat une fois à la tête de la mairie. Nous allons travailler aussi à diversifier la voirie, j’aimerais que la commune puisse revêtir la dimension d’un chef-lieu de région, desservir tous les axes et créer un secteur de transport viable», a-t-il déclaré.

Il désigne par ailleurs le développement du secteur secondaire, comme son autre «gros challenge», s’il est élu à la tête de la mairie de Kaffrine. «Nous avons aussi l’ambition de créer un secteur secondaire dynamique par l’industrialisation, car il est incompréhensible que tout ce que nous avons, issu du secteur primaire, soit exporté sans que nous puissions absorber de la valeur ajoutée», dit-il.

Interrogé sur sa stratégie de campagne, Cheikh Tidiane Gaye avance de prime abord que sa candidature a été portée par «tous les partis de l’opposition». «Le Yewwi m’a investi, le Wallu Sénégal m’a soutenu, la coalition Gueum Sa Bopp également...»







Tribune


Titre de votre page Titre de votre page