leral.net | S'informer en temps réel

Kaolack / Polémique sur la distribution des intrants: Les pro-Baldé s’en prennent aux opérateurs

Le débat autour de la campagne de distribution des intrants dans laquelle certaines organisations paysannes accusent le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural (Maer) d’avoir retardé tout le processus, devient de plus en plus houleux dans la région de Kaolack.


Rédigé par leral.net le Samedi 21 Août 2021 à 09:59 | | 0 commentaire(s)|

Kaolack / Polémique sur la distribution des intrants: Les pro-Baldé s’en prennent aux opérateurs
Suite à cette série de rébellions venue des organisations paysannes ou parfois de leurs défenseurs, les opérateurs proches du ministre Moussa Baldé sont montés au créneau hier, jeudi, pour dénoncer ce qu’ils appellent, de l’amateurisme. C’était au cours d’une rencontre avec la presse. Ces personnes pour la plupart des opérateurs et producteurs et qui sont aujourd’hui dirigées par El Hadji Ibrahima Dieng dit “Baye’, refusent catégoriquement que de tels incidents puissent pousser certains à réclamer le départ du ministre de l’Agriculture.

Alors que dans l'ordre normal des choses, le ministre Moussa Baldé n’a guère les prérogatives de distribuer ni semences ni intrants. Sa vocation consiste plutôt à organiser le marché et à intervenir à chaque fois qu’il y a dysfonctionnement quelque part. Ce qu’il est d’ailleurs en train de faire.

Car, se souviennent-ils, lors de la dernière campagne de mise en place des semences, les lettres de notification ont été distribuées aux opérateurs deux mois avant le début de l’hivernage et la même chose s’est répétée avec les intrants, partout sur le territoire national. C’est surtout au niveau des opérateurs que le retard accusé sur les opérations de mise en place des intrants, a été noté. Et pour explication, la plupart des opérateurs chargés de distribuer les intrants, ont traîné les pieds en matière de commandes.

Autrement dit, ils ont fait passer leurs commandes au niveau des Industries chimiques du Sénégal (ICS), très tardivement. Et ce, dans une société qui dispose de bons de livraison non seulement pour le Sénégal, mais pour toute la sous-région et certains autres pays africains. Ainsi, compte tenu de la proximité qui lie les ICS et les opérateurs sénégalais et surtout, ce manque d’expérience du côté de ces mêmes opérateurs, beaucoup n’ont pu accuser réception de leurs produits en temps voulu et ont fini par offrir des quantités d’intrants assez limitées.

Une situation qui, selon eux, a embarrassé plus d’un et pour laquelle le ministre Moussa Baldé s’est engagé depuis quelques semaines déjà, afin de pouvoir la décanter dans les plus brefs délais.





Sud quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page