leral.net | S'informer en temps réel

Kaolack : la candidature de Diokel Gadiaga sème la division dans Yewwi askan wi : Taxawu Senegaal rejette et dénonce une «démarche sectaire»

Rien ne va plus entre responsables à Taxawu Senegaal de Kaolack. Dans une déclaration, la coordination communale du mouvement And doolel Khalifa (Adk) dénonce «le comportement irresponsable et l’attitude sectaire» du coordonnateur de la coalition.


Rédigé par leral.net le Dimanche 19 Septembre 2021 à 13:13 | | 0 commentaire(s)|

Kaolack : la candidature de Diokel Gadiaga sème la division dans  Yewwi askan wi : Taxawu Senegaal rejette et dénonce une «démarche sectaire»
En effet, Diokel Gadiaga, regrette Adk, «dans une démarche solitaire avec quelques affidés, s’est permis de déclarer pompeusement sa candidature à la candidature de Yewwi askan wi au nom de Taxawu Senegaal en convoquant par enchantement et certainement par nostalgie la fictive coordination communale du parti socialiste des années 70».

Or, rappelle Adk de Kaolack, Taxawu Senegaal est une plateforme politique regroupant des militants du Parti socialiste, des mouvements de soutien, des partis alliés et des personnalités de la Société civile dont «Adk, Fal Khalifa, Kp, Alliance démocratique Pencoo de Moussa Tine, Rassur de Youssoupha Mbodj», entre autres.

A ce titre, souligne-t-on, «toute décision portant sur notre participation aux élections locales doit impérativement être prise après délibération de ces différentes entités». Par conséquent, les soutiens de Khalifa Sall, «en accord avec les différentes entités, rejettent avec force, cette déclaration fantaisiste de candidature qui, à n’en point douter, cache des desseins inavoués pour un homme politique qui comptabilise quatre décennies de militantisme infructueux».

Ils invitent leurs leaders à «retirer illico presto le mandat de coordonnateur confié à Monsieur Gadiaga dont les agissements et le comportement sont aux antipodes des principes démocratiques et des objectifs de rassemblement et d’ouverture».

Ils s’engagent à se donner «les moyens légitimes pour dresser les meilleurs profils» de candidats et choisir des équipes «fortes et crédibles» dans la commune et dans le département de Kaolack. Le Quotidien a tenté de joindre M. Diokel Gadiaga qui n’a pas réagi aux messages ni aux appels téléphoniques.
lequotidien.sn



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page