leral.net | S'informer en temps réel

Kédougou - Risques d’effondrement des bâtiments: Une visite de la Protection civile à Dambankoto

Une commission de la Protection civile a investi ce jeudi le hameau de Dambankoto, situé dans la commune de Sabodala. Les 6 bâtiments construits par la compagnie minière Sabodala gold operations, dans le cadre de la réinstallation des populations, présentent d’importantes fissures qui empêchent les populations de dormir du sommeil des justes. L’espoir renaît dans l’attente des desiderata du rapport qui sera produit.


Rédigé par leral.net le Samedi 14 Août 2021 à 09:44 | | 0 commentaire(s)|

Kédougou - Risques d’effondrement des bâtiments: Une visite de la Protection civile à Dambankoto
Des membres de la commission de la Protection civile, composée de gendarmes, de pompiers et des représentants des services techniques, ont visité ce jeudi le hameau de Dambankoto, sous l’oeil vigilant de l’adjoint au préfet de Saraya, du sous-préfet de Sabodala et de son adjoint, du maire et des délégués de la compagnie minière Sabodala gold operations (Sgo).

C’est connu, cette visite fait suite aux complaintes des populations qui soutiennent avoir perdu le sommeil du fait des «énormes risques d’effondrement des 6 bâtisses construites par l’opérateur minier Sgo, qui étaient toutes fissurées».

Les populations de ce hameau de la commune de Sabodala, déplacées il y a une dizaine d’années juste à côté du village de Faloumbou, avaient donné de la voix pour solliciter la reconstruction et non la réhabilitation de ces bâtiments car, à leurs yeux, le minimum fait de poteaux et de fer n’était pas au rendez-vous.

Joint par téléphone, Djiby Soumaré, le président de l’Ascodev (Association communautaire pour le développement de Sabodala), dira se réjouir de l’organisation de cette mission, qui est le signe que leur «cri du coeur est entendu par les autorités administratives de la région de Kédougou» qu’il n’a pas manqué de remercier vivement. M. Soumaré laissera entendre que «les populations sont pressées de prendre connaissance des recommandations phare ayant filtré du rapport qui sera produit pour aviser».

A Dambankoto, tout comme dans la commune de Sabodala, l’on retient son souffle et prie pour que les choses puissent entrer dans l’ordre dans les meilleurs délais.





Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page