leral.net | S'informer en temps réel

Khalifa Sall débouté à Abuja : "Aucune urgence ne justifie l'arrêt des poursuites", selon la Cour de justice CEDEAO"

Pour la cour de justice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO;) "aucune urgence ne justifie l'arrêt des poursuites" contre le Maire de Dakar Khalifa Sall. Les deux parties reviennent ce vendredi au Tribunal correctionnel pour les exceptions de nullité.


Rédigé par leral.net le Mercredi 31 Janvier 2018 à 13:26 | | 0 commentaire(s)|

Ciré Clédor Ly représentait le pool d’avocats de la défense de Khalifa Sall, tandis que c’est Me Ousmane Diagne qui défendait l’Etat sénégalais dans l'audience  prévue de mardi devant la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO;) à Abuja.
 
Khalifa Sall, le maire de Dakar espèait jouer son va-tout devant la cour de justice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO;) qui a statué à Abuja, au Nigeria, ce mardi 30 janvier avec une audience prévue à 10 heures avec, comme récrimination, le dédommagement de 50 milliards FCFA pour détention abusive. 
 
Khalifa Sall avait saisi la cour de justice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) aux fins d’obtenir sa libération immédiate et un dédommagement de cinquante milliards de francs CFA, dénonçant notamment ce qu’il qualifie de « détention abusive ».   Khalifa Sall réclamait une libération immédiate et 50 milliards de FCFA à l’Etat.
 
Leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos