leral.net | S'informer en temps réel

Khalifa Sall reste Maire de Dakar

C’est désormais officiel, Soham El Wardini passe de première adjointe à maire de la ville de Dakar. L’ex professeur d’anglais a été élue majoritairement par le Conseiller municipal de la Ville de Dakar. Une nouvelle disposition qui ne va pas changer grand chose à la mairie de Dakar.


Rédigé par leral.net le Samedi 29 Septembre 2018 à 15:46 | | 0 commentaire(s)|

Première adjointe du désormais ex-maire de Dakar, Soham El Wardini va tenir actuellement, les rênes de la capitale. Depuis 2014, elle est la première adjointe au maire de Dakar. Une continuité logique pour la nouvelle maire de la capitale.

Soham Wardini, presque tout le monde était d’accord

Par la plume de Moussa Taye, la coalition Taxawu Dakar et les alliés ont présenté et soutenu la candidature de Madame Soham El Wardini. Tous les conseillers municipaux ont été, dès lors, invités à soutenir cette candidature pour la continuité de l’action municipale.

A ce plébiscite, suit la prise de partie du Mouvement « Fal Khalifa » qui a décidé « de soutenir et de consolider la continuité en la personne de Mme Soham Wardini, femme engagée et émérite militante des causes nobles en qui nous avons une confiance absolue car sachant qu’elle s’ attellera à pérenniser les objectifs et les actions de notre cher maire Mr Khalifa Ababacar Sall ».

Cette vague, Barthélémy Dias y a aussi surfé. Le maire de Mermoz Sacré-Cœur a jeté son dévolu sur, Soham Wardini, première adjointe du maire de Dakar. «Par loyauté à Khalifa Sall, je vote Soham El Wardini », a-t-il déclaré.

Cette élection de Soham Wardini, ce samedi, a les couleurs d’un plébiscite et ceci dans le but de permettre à Khalifa Sall de continuer à peser sur la capitale même au fin fond de sa cellule à Rebeuss et ce, contre toutes attaques de la mouvance présidentielle.

Dakar reste fidèle même devant l' »ennemi » encagoulé 

S’il y a une rumeur qui est devenue grandissante ces derniers jours, c’est la transhumance de Moussa Sy vers la mouvance présidentielle. Certaines indiscrétions à la mairie des Parcelles Assainies se disent pas du tout surprises par un tel scénario. Elles s’y attendaient. Et son postulat de succéder à Khalifa Sall en a révélé gros.

Le maire des Parcelles Assainies Moussa Sy a justifié sa candidature à la mairie de Dakar en ces termes : « J’estime pouvoir faire profiter aux Dakaroises et aux Dakarois avec mon expérience dans la prise en charge de leur destinée municipale ».

Seulement, si il était élu à la tête de la mairie de la capitale, Khalifa Sall, avec qui il aura cheminé dans les combats face au régime en place, en perdrait tout contrôle. Les votants de ce samedi en étaient conscients.

Pour preuve, Me El Hadji Diouf aura servi un message codé à ce dernier au sortir de l’élection de Soham Wardini. « Dakar aime Khalifa Sall, Dakar appartient à Khalia Sall. Qui osera se dresser face à cela, sera humilié »,crie-t-il avec joie.

Khalifa Sall, toujours maire

Il est hors circuit à cause d’un décret le révoquant de la mairie de Dakar mais Khalifa Sall « reste » maire de la capitale. Sa remplaçante, Soham Wardini, est une fidèle du désormais ex-maire. Son bras droit depuis près de 4 années.

Secrétaire générale de la commune de Mermoz-Sacré-Cœur, à Dakar, puis présidente des femmes du département et membre du bureau politique de l’AFP, Soham El Wardini fait la connaissance de Khalifa Sall en 2009.

Dans un Sénégal où Abdoulaye Wade règne en maître depuis neuf ans, celui-ci brigue la mairie de Dakar sous l’étiquette de la coalition d’opposition Benno Siggil Sénégal.

« J’ai découvert un véritable homme d’État », se souvient-elle. En 2014, Khalifa Sall obtient un nouveau mandat à la tête de la mairie de Dakar, hors de la coalition gouvernementale Benno Bokk Yakaar. Il lui propose alors le poste de première adjointe.

Cette confiance, Soham Wardini la lui rendra bien puis que quand vint la prison, elle ne cessait de lui rendre visite avec un régulier résumé de la vie de la mairie de Dakar. Depuis mars 2017, Soham El Wardini aura fréquenté inlassablement le parloir de Rebeuss.

Toujours incrédule face à son incarcération – « on n’aurait jamais cru que ça irait jusque-là ! » –, elle garde, en guise de devise, quelques mots que Khalifa Sall lui a glissés au parloir : « Il ne faut pas baisser les bras. »

En bras droit devenue numéro 1, Soham Wardini « obéira » à Khalifa Sall et à sa politique pour la destinée de la ville de Dakar.

Senenews




Cliquez-ici pour regarder plus de videos