Khalifa Sall sur la Caisse d’avance: « C’est argent n’a servi à un quelconque enrichissement et je suis même prêt à aller à la CREI avec tous ceux qui m’accusent »


Rédigé par leral.net le Dimanche 5 Mars 2017 à 19:37 | | 0 commentaire(s)|

Devant un public venu nombreux à l’Hôtel de ville de Dakar, le maire de Dakar s’est livré à une séance justification pour ainsi donner sa part de vérité contre les charges du procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye concernant la caisse d’avance. Face à la presse, Khalifa Sall a laissé entendre que les fonds de la caisse d’avance n’ont servi à un quelconque enrichissement et mieux, le maire d’ajouter : ‘’je suis même prêt à aller à la CREI avec tous ceux qui m’accusent’’.

De l’avis de Khalifa Sall, depuis 20 ans, l’Etat a mis en place un dispositif qui permet à la Ville de Dakar de venir en aide aux populations pour face à leur demande et à leurs besoins par le biais de la caisse d’avance. Ces fonds dit-il, relèvent d’un dispositif dérogatoire à la réglementation en vigueur. Et c’est ce dispositif qui permet au maire de dépenser l’argent.

« Le nœud du débat, c’est quel est le dispositif mis en place depuis 1996 pour renouveler la caisse d’avance? Tous les président de la République qui se sont succédé de Senghor et à aujourd’hui, Macky Sall et toutes les autorités gouvernementales, ont accepté du percepteur de la ville qu'il paye le renouvellement de la caisse sur la base d’un document administratif qui permet de justifier les dépenses », a déclaré le maire socialiste et d’ajouter : ‘’Puisque ce sont des fonds politiques qui concernent parfois des situations sensibles, aucun maire ne peut aller justifier ces fonds devant un percepteur qui est son fonctionnaire’’.

A en croire l’édile de la ville qui dénonce cette démarche politicienne du pouvoir pour abattre un adversaire, si l’Etat n’avait pas mis en place ce dispositif, il n’aurait pas fonctionné 24 heures.

« Aujourd’hui,  on en fait un cheval de bataille pour se battre contre un homme. Mais tout le monde sait que je suis tellement imbu de la chose publique qu'en devenant maire j’ai fait ma déclaration publique que j’ai renouvelée en 2014. Je l’ai dit et je le répète,cet argent n’a servi à un quelconque enrichissement et je suis même prêt à aller à la CREI avec tous ceux qui m’accusent ».

Landing DIEDHIOU, Leral.net