leral.net | S'informer en temps réel

Kolda: Macky Sall réaffirme sa volonté d'éradiquer "au plus vite" le vol de bétail


Rédigé par leral.net le Lundi 25 Décembre 2017 à 12:04 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Le chef de l’Etat, Macky Sall a réaffirmé, samedi à Kolda, la volonté du gouvernement d’éradiquer au plus vite le phénomène du vol de bétail, à l’occasion de la 4e édition de la Journée de l’élevage axée sur le thème : "Quelles stratégies pour l’éradication du vol de bétail et une stabilité économique et sociale renforcée".


Le Président Macky Sall s’est préoccupé de ce fléau qui "gangrène le développement de l’élevage" au Sénégal et constitue un "obstacle à l’atteinte des objectifs de sécurité alimentaire et nutritionnelle".

"Le vol de bétail déstructure les familles, installe la précarité et la pauvreté dans les familles, installe un climat de désolation et d’insécurité à l’intérieur du pays et particulièrement, dans les zones frontalières", a-t-il dit.

Le chef de l’Etat a appelé à une "mobilisation" pour vaincre cette calamité, qui "annihile les efforts de plusieurs générations" et annoncé un Plan de lutte qui doit être élaboré et validé avec l’ensemble des acteurs.

Le Président Macky Sall est revenu sur la loi du 22 mai 2017 qui durcit les peines en matière de vol de bétail, soulignant que la lutte contre le fléau appelle un "engagement" de toutes les couches de la société et une "synergie" des segments de l’Etat, notamment les forces de sécurité et la justice.

Le président de la République a relevé que le phénomène connaît une "tendance à la baisse" depuis l’entrée en vigueur de la loi du 22 mai 2017, ajoutant que la moitié du bétail volé, est restituée.

Le chef de l’Etat s’est réjoui de ces "résultats remarquables" et salué le travail de la police, de la gendarmerie, de l’administration judiciaire. Le président de la République a invité le gouvernement à initier des mesures pour "enrayer définitivement" l’abattage clandestin, qui est le "corollaire" du vol de bétail et constitue "un risque sur la santé des consommateurs".

En outre, le chzf de l'Etat a salué la contribution de l’élevage dans le développement du pays, ce qui en fait un secteur prioritaire dans la nouvelle stratégie de croissance, le Plan Sénégal émergent.

Il a souligné que 28 milliards FCFA ont été inscrits dans le budget 2018 du ministère de l’Elevage pour les différents projets de modernisation du secteur. S’y ajoute 1 milliard FCFA pour appuyer les femmes et les jeunes porteurs de projets, a indiqué le Président Macky Sall.





APS