leral.net | S'informer en temps réel

L'Arabie saoudite confirme que Khashoggi a été tué au consulat d'Istanbul


Rédigé par leral.net le Samedi 20 Octobre 2018 à 03:40 | | 0 commentaire(s)|

Selon la télévision publique saoudienne, les premiers résultats de l'enquête sur la disparition du journaliste Jamal Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul montrent que ce dernier est mort. L'Arabie saoudite a annoncé que 18 de ses ressortissants ont été arrêtés dans le cadre de cette affaire.

L'annonce a été faite dans la nuit de vendredi à samedi par le biais de l'agence de presse officielle saoudienne SPA lors du journal TV de la télévision publique. Riyad a diligenté une commission chargée d'enquêter sur la disparition de Jamal Khashoggi au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul. Cette commssion, composée notamment du ministre saoudien des Affaires étrangères et de celui de l'Intérieur, a un délai d'un mois pour produire ses conclusions.

« Bagarre »

L'Arabie saoudite a déclaré qu'une bagarre avait éclaté entre Jamal Khashoggi et les personnes qui l'ont rencontré au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, ce qui a conduit à son décès selon Riyad. « Les discussions entre Jamal Khashoggi et ceux qu'il a rencontrés au consulat du royaume à Istanbul (...) ont débouché sur une rixe, ce qui a conduit à sa mort », indique le communqiué de l'agence SPA.

La télévision publique saoudienne a également annoncé qu'un haut responsable des services de renseignement avait été limogé. « Ahmad al-Assiri, vice-président du service général de renseignement, a été renvoyé de sa fonction », ont annoncé les médias officiels, citant un décret royal. Un conseiller de haut rang à la cour royale a lui aussi été limogé, selon la même source.

Restructuration du renseignement saoudien

Le roi Salman a ordonné la restructuration de la direction de l'agence générale du renseignement, a dit l'agence SPA, précisant que cette restructuration serait effectuée sous la supervision du prince héritier Mohamed ben Salman.

L'Arabie saoudite avait dans un premier temps démenti le décès du journaliste, puis s'est murée dans le silence, avant de l'admettre ce samedi matin. Le 2 octobre, Jamal Khashoggi était entré au consulat saoudien à Istanbul pour des démarches administratives en vue de son mariage avec une Turque, Hatice Cengiz, mais il n'a plus été vu vivant.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan et le roi Salmane d'Arabie Saoudite ont convenu de poursuivre leur coopération dans l'enquête sur la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi au cours d'une seconde conversation téléphonique. Cet appel a eu lieu peu de temps avant que Ryad ne confirme que Khashoggi était mort dans le consulat.

« Nous sommes attristés d'apprendre que la mort de Jamal Khashoggi a été confirmée, a affirmé la porte-parole de l'exécutif américain, Sarah Sanders. Les Etats-Unis prennent note de l'annonce par le royaume d'Arabie saoudite que l'enquête sur le sort de Jamal Khashoggi progresse et qu'il a entrepris des actions à l'encontre des suspects qui ont été pour l'instant identifiés ».

Le président américain Donald Trump a affirmé qu'il considérait les explications saoudiennes sur la mort du journaliste comme étant crédibles. « Encore une fois, il est tôt, nous n'avons pas fini notre évaluation ou enquête mais je pense qu'il s'agit d'un pas très important », a-t-il ajouté.

Le secrétaire général de l'ONU est « profondément troublé par la confirmation de la mort de Jamal Khashoggi », selon un communiqué des Nations unies. Par ailleurs, Antonio Guterres « souligne la nécessité d'une enquête rapide, approfondie et transparente sur les circonstances du décès » du journaliste saoudien.
Images de vidéosurveillance montrant Jamal Khashoggi arrivant au consulat saoudien d'Istanbul, le 2 octobre 2018.
Images de vidéosurveillance montrant Jamal Khashoggi arrivant au consulat saoudien d'Istanbul, le 2 octobre 2018.