leral.net | S'informer en temps réel

L'Etat assèche les finances de "Y en a marre" : le combat contre Barro et Cie démarre


Rédigé par leral.net le Samedi 17 Novembre 2018 à 15:05 | | 0 commentaire(s)|

L’Etat du Sénégal a décidé de retirer l’agrément de l’Association Lead Afrique francophone qui elle-même est une antenne de l’organisation ENDA qui gère aussi bien sur le plan administratif que financier le mouvement «Y en a marre», sous l’accusation d’opérations irrégulières de financement.

Mais cette décision du ministère de l’Intérieur est perçue par Fadel Barro et Cie comme une opération orchestrée pour empêcher au mouvement citoyen de dérouler normalement son programme, ce qui est chose vaine affirme l’un des membres fondateurs de «Y en a marre», Aliou Sané.

Ce dernier, convaincu que le désir de l’Etat est de les asphyxier financièrement déplore que Lead Afrique Francophone en fasse les frais : «C’est parce qu’elle est partenaire de «Y en a marre» qu’elle subit ce fouet de l’Etat du Sénégal à travers cette décision carrément politique. C’est pour cela que nous sommes inquiets ».

Cependant cette décision ne semble pas freiner l’ardeur de ce mouvement, de l’avis de M. Sané : « cela ne nous arrêtera pas en tant que "Y en a marre" dans notre volonté de nous battre pour la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit au Sénégal parce qu’après, au bout du compte, ils pensent qu’en arrêtant Lead Afrique francophone, «Y en a marre» s’arrête alors que non, ce qui brûle nos enraille est plus fort que ça.»

A l’en croire, ils sont à fond dans ce combat avec l’ensemble des mouvements de la société civile sénégalaise puisque c’est une menace qui plane sur toutes ces entités.






pressafrik



Cliquez-ici pour regarder plus de videos