leral.net | S'informer en temps réel

L’argent détourne leur regard du croissant lunaire : Les 30 millions de l’Etat divisent les membres de la CONACOC

Rien ne va plus entre les membres de la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CONACOC). Et pour cause, la subvention annuelle 30 millions FCfa de l’Etat, fait jaser. Le nouveau coordonnateur, Imam Oumar Diène, indique qu’il n’a pas informé à temps de ladite subvention.


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Mars 2021 à 13:58 | | 0 commentaire(s)|

L’argent détourne leur regard du croissant lunaire : Les 30 millions de l’Etat divisent les membres de la CONACOC
C’est le quotidien Rewmi qui lance un « avis de tempête » à la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CONACOC). Les membres s’entre-déchirent autour des 30 millions FCfa représentant la subvention annuelle de l’Etat.

Le nouveau coordonnateur de la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CONACOC), Imam Oumar Diène, a fait face à la presse hier, pour se prononcer sur le problème de leur structure. De son avis, tous ces agissements notés ces derniers jours sont motivés par la subvention de l’Etat du Sénégal à la commission lunaire.

«Il a été constaté une mauvaise gestion démontré par des dépenses injustifiées au niveau de la comptabilité », dit-il Et de renchérir : «L’Etat octroie 30 millions FCfa par an et nous ne disposons pas de locaux pour le bureau, de logistique, de téléphone, d’ordinateur encore moins de chaises et de tables».

En ce sens, il fait savoir que le siège de la CONACOC a été domicilié chez Mourchid Iyane Thiam, qui fut son coordinateur. « Ce qui n’était pas du tout normal avec la subvention de l’Etat que nous recevions, qui était destinée aux dépenses comme le loyer et le budget de fonctionnement », regrette Imam Diène.

Il persiste et signe, nous dit Rewmi : « J’ai été informé de la subvention annuelle de 30 millions F CFA de l’Etat du Sénégal, il y a juste un an ». Imam Diène indique toutefois que, quand il a mis au courant de cette subvention, il n’a pas voulu soulever ce problème de gestion de la CONACOC. « Mais, en assemblée générale, certains membres ont voulu destituer Iyane Thiam et je me suis opposé

«J’ai épongé les 120 millions CFA de dette pour éviter que cet argent lui porte préjudice et je lui ai reproché sa gestion partisane », dit-il. Et d’ajouter : « Il m’avait suggéré d’ouvrir un autre compte bancaire et de le gérer plus sainement, car j’étais le secrétaire permanent et il s’est excusé de ce qui s’est passé et il m’a même remercié de lui avoir accordé cela ».

Selon toujours nos confrères, Imam Diène renseigne qu’il a informé le ministre directeur général de la Présidence par écrit, de cette situation.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos