Leral.net - S'informer en temps réel

L'armée de l'Air sénégalaise renforce ses capacités

Rédigé par leral.net le Lundi 23 Mars 2020 à 19:12 commentaire(s)|

À l'heure de la déstabilisation de la sécurité mondiale, les Forces armées sénégalaises renforcent toutes leurs parties, y compris l'armée de l'air. Nommé nouveau chef d'État-major général des armées en septembre 2019, le général et pilote Birame Diop a été convoqué par le Président Macky Sall pour commencer à travailler à la modernisation de l'armée de l'Air.


Le Chef d'État-major général des Armées général Birame DIOP avec des représentants du gouvernement tchèque: le ministre adjoint de la Défense Tomáš Kopečný et le ministre adjoint des Affaires étrangères Martin Tlapa (source: ministère tchèque de la Défense)

L'armée de l'Air sénégalaise renforce ses capacités
L'une des actions a commencé il y a deux ans. Lors de la célébration nationale du jour de l'indépendance en 2018, le Président Macky Sall a annoncé l'achat de quatre avions L-39NG développés par le principal constructeur tchèque Aero Vodochody, avec le soutien d'une autre société tchèque spécialisée sur les armes, à savoir, la société Omnipol. Comme décrit dans le dernier numéro d'African Aerospace*, la commande contient quatre avions dans la version d'attaque légère, pouvant également servir à l'entraînement complet. Les quatre appareils subsoniques apporteront des capacités de jet à voilure fixe à l'armée de l'air sénégalaise et pourront être utilisés dans diverses missions comme le contrôle des frontières ou le soutien aérien rapproché.

Historiquement, un seul type d'avion d'entraînement à réaction avait opéré dans l'armée de l'air sénégalaise. Il s'agissait du jet Fouga Magister français et d'un avion d'attaque au sol développé dans les années 1950 et opérant au Sénégal depuis le début des années 70. Ce sera un saut dans le temps en termes de technologie, de conception d'avions et de performances, car le L-39NG est l'une des dernières et meilleures plates-formes d'entraînement et d'attaque légère de sa catégorie actuellement disponibles sur le marché.

Le producteur, Aero Vodochody, n'est pas un nouveau venu dans l'entreprise. La société a plus de 100 ans d'histoire, elle coopère avec Airbus, Embraer et d'autres grands avionneurs, mais surtout, l'entreprise conçoit et produit ses propres avions. La plupart des 11 000 avions produits par Aero étaient des avions d'entraînement militaire et des avions d'attaque légers. Le plus performant d'entre eux, le L-39, le prédécesseur du chasseur de nouvelle génération de la Force aérienne sénégalaise L-39, a servi 45 opérateurs militaires dans le monde entier et il existe encore 600 avions de ce type volant à la fois dans des mains militaires et civiles.

Aero est un partenaire à long terme de plusieurs forces aériennes africaines, par exemple le Nigéria, la Tunisie, l'Algérie, l'Éthiopie et elle soutient les opérateurs L-39 avec une large gamme de services de maintenance, de réparation et de révision, qui sont maintenant l'un des principaux moteurs de croissance attendue de l'entreprise, qui devrait doubler son chiffre d'affaires cette année. Les révisions et les modernisations gardent les flottes actuelles de L-39 compétitives, même aujourd'hui.


Le nouveau L-39NG s'appuie sur l'héritage du légendaire avion L-39 mais c'est une plate-forme moderne qui convient aux pilotes de l'armée moderne et à la prochaine génération. L'avion a déjà été testé par l'armée de l'air sénégalaise. Le général Joseph Mamadou Diop, chef de l'armée de l'Air sénégalaise, a piloté le L-39NG avec le pilote d'essai de l'Aero Vladimír TOVAREK en octobre dernier. Ses commentaires après le vol ont été excellents. Aero a maintenant quatre prototypes de l'avion L-39NG et il commence la production en série de l'avion. Le premier avion en configuration d'entraînement avancée sera livré à l'école de formation publique tchèque; les premiers jets en configuration d'attaque légère seront livrés à la République du Sénégal.

Outre les avions eux-mêmes, le contrat comprend la formation des pilotes et du personnel au sol et d'autres services de soutien pour permettre à l'armée de l'air sénégalaise de tirer pleinement parti des capacités de l'avion. L'entraîneur et les chasseurs L-39NG excellent sur plusieurs aspects, tels que les performances de vol, la masse au décollage, la vitesse, la portée, l'endurance ou l'arsenalisation et peuvent être utilisés à la fois pour la formation des pilotes et diverses missions militaires. Les ailes capables de transporter des armes guidées et non guidées et contribue de manière significative au renforcement de la sécurité nationale.

Le L-39NG n'est qu'une preuve du renforcement des relations bilatérales entre la République tchèque et la République du Sénégal. En ce sens, en janvier dernier, le vice-ministre de la Défense et le vice-ministre des Af- faires étrangères tchèques ont rencontré le ministre sénégalais des Forces armées Sidiki Kaba et le général Birame Diop, pour discuter de la coopération entre les deux pays.




Source: African Aerospace Magazine, issue one, p.47

Visualisation du L-39NG en camouflage sénégalais

L'armée de l'Air sénégalaise renforce ses capacités

L-39NG avec le numéro de fuselage 7001 en vol.

L'armée de l'Air sénégalaise renforce ses capacités

Titre de votre page Titre de votre page