leral.net | S'informer en temps réel

L’excision très répandue chez les Mandingue, les Soninké, les Peulh …


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Novembre 2021 à 12:40 | | 0 commentaire(s)|

L’excision très répandue chez les Mandingue, les Soninké, les Peulh …
La campagne contre l’excision lancée par le ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants révèle que le taux de prévalence des femmes de 15 à 49 ans, victimes de mutilations génitales féminines (Mgf) et de Violences Basées sur le Genre (Vbg), au Sénégal, est de 25,2% contre 16% pour les filles de moins de 15 ans.

Selon le ministère, ces résultats montrent que cette pratique est plus répandue chez les Mandingue (74,7%), les Soninké (63,3%), les Diola (58,6 %) et les Poular (49,3 %). Les régions du Sud, du Sud-Est et du Nord, à cause des réalités socioculturelles, enregistrent les proportions de femmes (âgées de 15-49 ans) excisées les plus élevées, à savoir Kédougou (91,0%), Sédhiou (75,6%), Matam (73,3%), Tambacounda (71,8%), Ziguinchor (68,2%) et Kolda (63,6%).

Dans les zones géographiques de forte prévalence des MGF/E, on note également une forte prévalence des mariages d’enfants avec son corollaire, les grossesses précoces et à risques, informe la même source.





L'As

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page