leral.net | S'informer en temps réel

L’ingratitude d’un fils adoptif : Quand Alpha Condé se déguisait en « Diongoma » pour se réfugier au Sénégal

Ce qu’Alpha Condé reproche au gouvernement du Sénégal, c’est exactement ce que Lansana Conté, ancien président de la Guinée reprochait au président Diouf. Le « parrainage » du Sénégal d'un de ses compatriotes nommé Alpha Condé, date de très longtemps.


Rédigé par leral.net le Mercredi 7 Avril 2021 à 14:31 | | 0 commentaire(s)|

L’ingratitude d’un fils adoptif : Quand Alpha Condé se déguisait en « Diongoma » pour se réfugier au Sénégal
En effet, suite à des élections houleuses face à Lansana Conté, le candidat malheureux Alpha Condé avait contesté les résultats issus des urnes.

Pour échapper à la furie des redoutables forces de répression de Conté, Alpha Condé s’était déguisé en revêtant une camisole, un pagne avec une perruque sur la tête, pour pouvoir passer incognito entre les mailles des filets dressés par les services de sécurité frontalière de la République de Guinée.

C’est à l’hôtel indépendance de Dakar que tu étais grâcieusement logé, nourri et blanchi sans bourse délier, avec l’argent du contribuable sénégalais. Un peuple que tu cherches toujours à vouer aux gémonies.

Tu auras fait pire que tes prédécesseurs Sékou Touré, Lansana Conté, Lansana Beavogui, Daddis Camara, car ta gibecière est déjà et bien remplie de milliers de cadavres, tous tombés sur le chemin du devoir.

Tu auras toujours été aux antipodes de ce devoir démocratique en continuant à priver ton peuple de liberté. Tu auras été même jusqu’à leur imposer, et contre leur gré, un troisième mandat de trop, avec son lot de morts en séquestrant même ton principal concurrent, Cellou Dalein Diallo.

Une folie ne guérit jamais ! Comment peux tu prendre la responsabilité de priver les 5 millions de ressortissants guinéens au Sénégal, de leur droit d’aller voter en Guinée ?

Le Sénégal peut recevoir de conseils de partout, excepté venant de toi. Car, tu ne saurais être un modèle envers la jeunesse de ton pays et, par ricochet, celle africaine. Ton nom restera à jamais tristement gravé dans les annales de l’histoire politique du continent.

Le peuple sénégalais te laisse avec ta conscience souillée du sang de milliers d’innocents guinéens, que tu auras sauvagement bâillonnés pour ta propre gloire si hideuse que tes propres enfants auraient dû te convaincre de ne jamais franchir ce Rubicon.

Malheureusement, des enfants, DIEU t’en privera pour toujours, car tu les auras déjà tous Massacrés.






Ndiapaly Guèye
Correspondance particulière

Le Témoin (Titre de la Rédaction Leral)




Cliquez-ici pour regarder plus de videos