leral.net | S'informer en temps réel

"L'opposition s'acharne sur un débat politicien autour du ministère de l'Intérieur" (Pape Mahawa Diouf)


Rédigé par leral.net le Lundi 11 Septembre 2017 à 09:11 | | 0 commentaire(s)|

Les membres de l'opposition, qui réclamaient la démission d'Abdoulaye Daouda Diallo, n'ont cependant pas applaudi son remplacement à la tête du ministère de l'Intérieur par Aly Ngouille Ndiaye. Le coordonnateur de la cellule de communication de Benno Bokk Yakarr, Pape Mahawa Diouf, qui a décidé de leur porter la réplique, déclare que leurs adversaires font preuve d'acharnement.

"Ils s'acharnent sur un débat politicien autour de la position du ministre de l'Intérieur. Le ministère de l'Intérieur est un ministère comme les autres, qui a eu des résultats par le passé. Au-delà de la polémique sur les élections, il y a eu des questions de sécurité majeures qui ont été posées et prises en charge. M. Diallo va vers un ministère qui est aussi exigeant. Et Aly Ngouille Ndiaye qui a déjà démontré son efficacité à travers deux départements ministériels par le passé, va relever de grands défis. Il ne faut pas qu'on ferme le débat politique national autour de polémiques stériles. Me Ousmane Ngom a bien dirigé le ministère de l'Intérieur en 2012 et cela n'a pas empêché Me Wade de partir. La question sur le ministre de l'Intérieur qui serait neutre ou pas n'est pas une question responsable en démocratie. Parce que toutes les démocraties sérieuses ont des ministres de l'Intérieur qui ont une coloration politique, qui sont maires par ailleurs. Mais, ça ne les empêche pas, de façon mature, d'organiser les élections dans la transparence et sans risque de coloration particulière. Et c'est le cas des élections passées, parce que tous les observateurs sérieux sur le continent comme en dehors du continent ont validé ces élections comme étant des élections qui se sont très bien passées dans la transparence."


Sortie de Youssou Touré

"Je crois que pour l'essentiel, un gouvernement c'est un sacerdoce. Une mission pour son pays, pour son peuple. Lorsqu'une équipe gouvernementale est définie, tout le pays doit se mobiliser autour de ce gouvernement pour lui donner toutes les chances de réussir. Parce que s'ils réussissent leur mission, c'est tout le Sénégal qui réussit. Maintenant M. Touré est un militant de l'Apr et de Benno Bokk Yakaar qui, par le passé, a toujours été à la hauteur des grands rendez-vous. Nous n'avons aucun doute qu'il ne fera pas moins que ce qu'il a fait par le passé. Il saura prendre de bonnes décisions et dire de bons mots qui permettront de mobiliser tout le peuple, tous les militants autour du gouvernement."

Enseignements du remaniement

"Le gouvernement qui vient d'être installé opte pour une consolidation des acquis obtenus depuis 2012. Les options sont claires. D'abord la féminisation du gouvernement et le renforcement de la priorité femme de l'option politique depuis 2012. D'abord par le nombre de femmes qui passe à 8, puis la création d'un ministère dédié à la microfinance et de l'économie solidaire et un département de la Bonne gouvernance et de la Protection de l'enfance. Véritablement l'option de la promotion de la femme sénégalaise est une tendance forte de ce remaniement. On peut aussi constater l'option jeunesse avec une inclinaison plus particulière dédiée à la promotion de l'emploi, de la main-d'œuvre et de l'incitation à l'investissement à haute intensité de main-d'œuvre. Enfin la persistance dans la dynamique de la promotion et du renforcement de nos capacités de production. Et surtout, nous nous félicitons de la mise en place du ministère du Pétrole qui vient donner une réponse institutionnelle à la question de la gestion de ces nouvelles ressources énergétiques découvertes au Sénégal."

 Youssouf SANE - Seneweb.com




Cliquez-ici pour regarder plus de videos