Leral.net - S'informer en temps réel

LAB Industrie pharmaceutique: La feuille de route de la relance adoptée

Rédigé par leral.net le Vendredi 22 Octobre 2021 à 22:15 | | 0 commentaire(s)|

Le ministre auprès du président de la République chargé du Suivi du Plan Sénégal Emergent, Abdou Karim Fofana, a présidé, ce vendredi 22 octobre 2021,, la cérémonie de restitution des conclusions de l’atelier intensif de structuration du projet « Plan de relance du secteur pharmaceutique – Le LAB ».

Durant cinq semaines, le Bureau opérationnel de Suivi (BOS) du PSE, a réuni l’ensemble des parties prenantes du secteur, à savoir les ministères en charge de l’Economie, de la Santé, de l’Industrie, les partenaires techniques et financiers et le secteur privé, pour plancher sur les aspects techniques et financiers du projet et, au sortir des travaux, disposer d’un plan de relance efficace du secteur pharmaceutique.

Le ministre a magnifié « l’état d’esprit positif et constructif dans lequel les travaux se sont déroulés ».

Cette initiative est partie d’un constat : en 2019, le marché du médicament au Sénégal a représenté une valeur de plus de 150 milliards de francs Cfa, avec 80% captés par le secteur privé et 20% par le secteur public. Le Sénégal importe environ 90% de ses médicaments.

Ainsi, dans le cadre du Plan d’action prioritaire ajusté et accéléré (PAP2 A), le secteur de l’industrie pharmaceutique a été identifié comme une priorité, en vue de mettre le pays à l’abri des risques de pénurie de médicaments nécessaires pour préserver la santé des populations.

Les travaux de ce LAB ont permis de dégager une feuille de route contenant 9 réformes prioritaires opérationnalisées, 10 projets publics structurés pour des besoins de financement estimés à 95,5 milliards FCfa, 15 projets privés structurés pour des investissements estimés à 210,7 milliards FCfa, 1 modèle de gouvernance recommandé pour le pilotage et la mise en œuvre réussie du plan de relance de l’industrie pharmaceutique.

Pour une exécution efficace de cette feuille de route, Abdou Karim Fofana a lancé un appel à ses collègues qui interviennent dans ce dossier érigé en priorité par le Chef de l’Etat. « Nous ne ménagerons aucun effort pour la matérialisation des recommandations issues de vos travaux. C’est la raison pour laquelle, je voudrais qu’il plaise à mes collègues ministres, mais particulièrement, M. le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de prêter une oreille attentive aux différentes propositions qui sont sorties de ces travaux et de veiller à prendre toutes les mesures requises pour leur traitement à l’issue du Lab ».

Il s’est aussi engagé à rendre compte, au Président Sall, des avancées obtenues et des attentes des acteurs.




LAB Industrie pharmaceutique: La feuille de route de la relance adoptée


Titre de votre page Titre de votre page