leral.net | S'informer en temps réel

Le Collectif des parents des Prévenus du BAC 2017 sollicite la clémence et l'indulgence du Président Macky Sall


Rédigé par leral.net le Samedi 24 Mars 2018 à 09:27 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Le Collectif des parents des « Prévenus » du Bac.                   Dakar, le 20 mars 2018
                                                                                         
                                                                                       A
                                                                                       Monsieur Macky Sall
                                                                                      Président de la République
                                                                                      du Sénégal
Objet : Demande d’excuse et de clémence
                              Excellence,
Il est vrai que l’histoire des fuites a entrainé un grand émoi au sein de la société sénégalaise.

Le Bac 2017 a connu de sérieuses perturbations et nous pensons que tout le monde en connait la raison. Ce que nos enfants, frères et sœurs n'avaient pas compris, c’est les conséquences morales et psycho-sociologiques que cela pouvait engendrer. La volonté de certains élèves de réussir à tout prix, a ouvert à ces jeunes et à leurs familles, la porte du déshonneur.

Les fautes commises sont graves et leurs conséquences fâcheuses. Certains parmi les élèves, ont impliqué des personnalités qui n’avaient jamais eu de problèmes avec la justice.
Des pères de familles, victimes de leur sensibilité et de leur sentimentalisme, ont voulu venir en aide à des élèves qu’ils pensaient être en détresse. Quel éducateur ne serait pas prêt à assister un élève qui lui présenterait un sujet pour qu’il le lui explique ?

Nous savons aujourd’hui que tous les Sénégalais étaient mécontents à juste raison. Et ce n’est que pendant ces quelques jours qu'ils ont passé en garde-à-vue et même après 3 mois de séjour carcéral que certains d'entre eux qui ont commis des erreurs, ont compris la dimension inconsciente de leur acte.

Soyez-en assurés Son Excellence, ils se sont rendus compte de la fracture sociale et de la dislocation familiale qu'ils ont contribué à créer lorsque les parents, les épouses, qui venaient les voir, repartaient en pleurs en les laissant dans un piteux état. Aussi, ses sept mois de détention préventive ont créé une énorme plaie dans leurs cœurs et dans leurs âmes.

En effet, des pères de famille, des enfants, des mères ont contribué à la souffrance de leurs parents qui dans des conditions souvent difficiles, se débrouillaient pour leur venir en aide. Au prix de combien de sacrifices ! Ils se déplaçaient sous la chaleur, sous la pluie battante pour leur rendre visite ou leur apporter à manger.

Soyez-en sûr Monsieur le Président, punition ne saurait être plus grande que celle-ci. De même, on ne saurait ignorer le fait que certains responsables de famille ont pour la première fois, passé la Tabaski et la Tamkharit loin de leurs épouses et de leurs enfants. S’y ajoute le fait que certains de leurs enfants ont vu leur scolarité compromise vu la détention qui se prolongeait après la rentrée scolaire.

C’est pour toutes ces raisons que nous, parents des prévenus, au nom de la famille et de son unité sacrée, au nom de cette valeur spécifique aux Sénégalais et qui est l’indulgence, nous demandons pardon. Pardon pour les perturbations économiques, pardon pour la psychose et les moyens investis.

Nous demandons pardon à vous Monsieur Le Président de la République de tous les Sénégalais et à votre gouvernement, pour le préjudice commis. Nous jurons qu'ils ne vont plus jamais s'impliquer dans des travers pareils et nous nous engageons fermement à partir d’aujourd’hui, à lutter contre ces pratiques qui n’honorent pas notre peuple. Nul n’ignore, Excellence, que dès votre accession à la magistrature suprême, vous vous êtes fixés comme objectif de créer un Sénégalais de type nouveau, un Sénégalais soucieux des vertus cardinales qui ont toujours gouverné notre Nation.

Mission ne saurait être plus exaltante que cela. Nous sommes prêts désormais à contribuer à cela, à collaborer avec les services compétents pour éradiquer ce mal étranger à nos mœurs et qui commence à prendre racine chez nous.

Pour toutes ces raisons, nous implorons votre clémence, votre indulgence, quel que soit le degré d’implication des uns et des autres. Aujourd’hui, Dieu Le Clément, vous a choisi en vous plaçant à la tête de la Nation et nous sommes conscients que vous êtes un homme indulgent.

Cher Président, certains enseignants et agents de l’Etat impliqués, ont certes trébuché, mais ils restent des hommes, des femmes qui ont servi la Nation pendant au moins 20 ans ; mais humains, donc imparfaits. Quant aux enfants impliqués, ce sont des enfants indélicats, mais ils resteront vos enfants, les enfants de la Nation. Qu’ALLAH nous assiste et nous guide sur le droit chemin.

Nous sollicitons votre clémence, votre indulgence, votre sens de dépassement afin que la main de la justice ne soit pas lourde.

Nous vous prions, Excellence Monsieur le Président, d’agréer à l’assurance de nos sentiments distingués.
 
                                                          Le collectif des parents des Prévenus du bac