leral.net | S'informer en temps réel

«Le Maroc devra organiser le mondial avec l’Algérie ou l’Égypte”, dixit Issa Hayatou

L’Espagne, le Maroc et le Portugal pourront-ils co-organiser la Coupe du Monde 2026? En tout cas, Issa Hayatou ne le pense pas. Le président de la Confédération africaine de football (CAF) préfère que l’un des pays africains, en l’occurrence le Maroc, qui nourrit déjà cette grande ambition, dépose son dossier de candidature avec d’autres nations africaines, à savoir l’Algérie, l’Egypte ou l’Afrique du sud. Une proposition qui est loin de donner une chance au Maroc.


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Mars 2017 à 14:29 | | 0 commentaire(s)|

Pourquoi une telle option pour Hayatou? Difficile de le savoir, mais pour certains acteurs du football, la proposition du patron de la CAF porte un coup dur au dossier du Maroc dans son ambition de co-organiser le Mondial 2026, surtout avec la concurrence de la CONCACAF d’Outre-Atlantique et le nouveau système de vote de la Fifa.

La proposition du président de la CAF, Issa Hayatou, diminuera sûrement les chances du dossier marocain face à celui du trio, Etats-Unis, Mexique, Canada. Le Maroc se doit donc de convaincre l’inamovible Issa Hayatou de soutenir une candidature européo-africaine, car le Maroc doit mettre toutes les chances de son côté, et non les entraver avec une candidature avec l’Algérie voisine ou la lointaine Afrique du Sud”, peut-on lire sur le site de nos confrères Le360.ma.


Ceux qui pensent que la proposition d’Issa Hayatou n’est pas appropriée, soutiennent que la FIFA a assez changé les règles du jeu depuis l’arrivée de Gianni Infantino. L’un des changements apporté par la nouvelle équipe dirigeante de la FIFA est que “la désignation du pays organisateur ne se fera plus par le vote du Comité exécutif de la FIFA”. Ce qui veut dire que, pour dégager le pays hôte du mondial 2026, c’est un choix qui sera fait par les 206 Etats membres de la FIFA. Sans oublier aussi que c’est à l’unanimité que le conseil de la FIFA a décidé “le passage à 48 équipes dès 2026.


Une organisation conjointe entre Maroc, Espagne, Portugal donnera plus de chances au dossier marocain. Grâce aux partenariats signés par la FRMF avec les fédérations africaines, le Maroc n’aura pas de problème pour attirer les votes des Etats africains, arabes, voire asiatiques”, analyse notre source. En attendant, la FIFA avait déjà fait savoir aux pays intéressés pas l’organisation du Mondial qu’ils doivent déposer leurs dossiers de candidature avant fin décembre 2018. C’est en 2020 qu’aura lieu le vote.

Le quotidien espagnol As avait indiqué que l’organisation conjointe entre l’Espagne et le Maroc est vue d’un très bon œil par le président de la FIFA.

Afrikmag



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page