a
leral.net | S'informer en temps réel

Le Président Macky Sall: "L'Exécutif ne participe nullement dans les affaires internes de la Justice"


Rédigé par leral.net le Dimanche 23 Avril 2017 à 10:58 | | 0 commentaire(s)|

A l’occasion de la rencontre des Leaders de BBY ce samedi 22 avril au King Fahad Palace, le chef de l'Etat a fait savoir que l'Exécutif ne participe nullement dans les affaires internes de la Justice.

A l’opposition qui ne cesse de dénoncer l’instrumentalisation de la justice par l’Exécutif sur ses potentiels candidats de changer de fusil d’épaule ! C’est en substance la recommandation du président de la République car selon lui, cela n’est qu’un faux débat. En clair le président Macky Sall a soutenu que ni lui ni le Garde des sceaux, ne participent dans les processus internes d’évaluation interne et de sanctions des magistrats. Ainsi, il invite les uns et autres, à observer le devoir de réserve sur des dossiers judiciaires en cours d’instruction.

Devant l’état-major de BBY, le Président Macky Sall est largement revenu sur des dossiers judiciaires pour apporter la réplique à l’opposition qui à maintes reprises, l’a accusé d’ingérence dans les affaires internes de la justice. Selon lui, « il est facile lorsqu’on se situe dans une nouvelle phase, d’accuser le président de la République ou le Gouvernement de faire de l’ingérence dans le fonctionnement de la justice », car affirme-t-il, « l’indépendance de la justice au Sénégal n’est pas une chimère ».

A ce titre, le Président Macky Sall a rappelé que depuis plus de 25 ans, toutes les réformes qui concernaient l’indépendance de la justice, l’amélioration des conditions de travail et de vie des magistrats, n’avaient connu d’évolution que sous son magistère, notamment le statut des magistrats, la loi organique sur la Cour Suprême et celle de la Cour des Comptes.

Autant de mesures prises qui font dire au président Macky Sall que c’est, « pour donner à la magistrature la plus grande liberté même si le chef de l’Etat préside encore le Conseil supérieur de la magistrature et que le Garde des Sceaux en assure la vice-présidence. Ces deux entités ne participent nullement dans les processus internes d’évaluation interne et de sanctions des magistrats ».

Invitant aux leaders de BBY à avoir la conscience tranquille sur ces questions judiciaires, le Président Macky Sall n'a pas manqué de rappeler que, « seul le juge a la compétence de prononcer la culpabilité d’un citoyen ».

Landing DIEDHIOU, Leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos