leral.net | S'informer en temps réel

Le Président Sall sur la poursuite de la pandémie: «Nous devons rester combatifs»


Rédigé par leral.net le Samedi 4 Décembre 2021 à 11:15 | | 0 commentaire(s)|

Le variant Omicron devra encore pousser les Sénégalais à plus de résilience, après que Delta a réussi à faire vaciller le système sanitaire. Lors de la Conférence des Ambassadeurs et Consuls généraux du Sénégal, le Président Sall a fait un nouvel appel à l’endroit des Sénégalais, en rappelant: «Nous sommes toujours exposés au virus, la pandémie n’est pas encore éteinte et nous ne sommes pas encore à l’ère post-Covid.»

«Nous devons cependant rester combatifs et nous préparer à la relance», insiste Macky Sall. Pour le chef de l’Etat, «au-delà des actes de résilience, nous devons transcender l’épreuve et préparer le futur». «Il nous faut apprendre à vivre en présence du virus, en adaptant nos comportements individuels et collectifs à l’évolution de la pandémie», rappelle le Président.

Pour lui, la machine économique ne doit pas s’arrêter de tourner. «C’est le choix que nous avons fait, celui de la santé et de l’économie, puisqu’il n’y a pas de santé durable sans l’économie qui la finance, ni d’économie qui prospère sans la bonne santé qui permet le travail», assume-t-il. Avec la survenue de la pandémie, il a fallu «réajuster les programmes et accélérer leur mise en œuvre», avec la mise en place du Plan d’action ajusté et prioritaire (Pap 2 A), le 29 sept 2020.

Lequel «repose sur le constat des vulnérabilités auxquelles nous expose la survenue d’événements imprévisibles, par exemple les risques de pénurie en cas de rupture de frêt ou la rétention par les pays exportateurs pour satisfaire leurs propres besoins». Il vise à «nous donner les moyens d’être à l’abri de ces aléas, surtout pour les denrées de première nécessité et les produits pharmaceutiques» et «une souveraineté alimentaire et pharmaceutique». Il est devenu «un accélérateur dans les secteurs ciblés».

Par ailleurs, il a salué le rôle des Ambassadeurs et des Consuls généraux, dans le cadre de l’appui de 12 milliards FCfa apporté aux Sénégalais de la diaspora. «Pour la première fois de notre histoire, les transferts de fonds venant d’habitude de notre diaspora se sont faits, cette fois ci, dans le sens inverse, c’est à la fois un acte de solidarité et de témoignage de gratitude, et nous devons transcender l’épreuve et préparer l’avenir», conseille-t-il, en rappelant que ce programme d’appui a été exécuté à plus de 93%.





Le Quotidien

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page